Panama City

Panama City : Top 10

(continue in English) – Dernière mise à jour : 20 décembre 2020

Le canal bien sûr, à en oublier le pays et la ville homonymes. Pourtant la capitale de ce petit pays coupé en deux par le canal possède une histoire bien plus ancienne que la célèbre voie maritime. On retrouve les marques de ce passé éparpillées dans une agglomération un peu intimidante pour le visiteur. Il faut savoir ce que l’on veut visiter et s’organiser en conséquence.

01. Le Canal de Panama

C’est l’incontournable attraction d’un séjour à Panama, il faut voir le Canal à défaut de pouvoir y naviguer. Le meilleur moyen pour l’approcher et mieux le connaitre étant de se rendre au centre d’accueil de l’écluse de Miraflores, en bus ou en taxi. Cela tient à la fois du musée et de la tribune d’où observer le spectacle du passage des immenses navires.

02. Casco Viejo

Les rues de la vieille ville coloniale espagnole possèdent un charme certain. En 1673 cette presqu’île fut fortifiée après la destruction par les pirates de l’ancienne ville. Un temps tombé en décrépitude, le quartier était devenu un taudis. Les vieilles maisons connaissent aujourd’hui une nouvelle vie grâce au tourisme, les réhabilitations interviennent progressivement.

03. Panamá Viejo

Créée en 1519, la ville de Panama occupait une place de choix sur le chemin des métaux précieux extraits au Pérou et convoyés en Espagne, d’où la convoitise des pirates. Leur attaque en 1671 n’a laissé que ruines. Les survivants s’installèrent alors dans ce qui devint le Casco Viejo, plus facile à défendre. Un peu à l’écart du centre actuel, les ruines méritent une visite rapide.

04. Iglesia de la Merced

Cette église fut tout d’abord construite dans l’ancienne ville. Après l’abandon de celle-ci, la façade en pierre fut démontée et reconstituée dans la nouvelle ville en 1680. Deux tours vinrent compléter l’ordonnancement, étrangement précédées de deux chapelles extérieures. A l’intérieur, la voûte est soutenue par des piliers en bois qui paraissent bien fragiles.

05. Iglesia de San José

Malgré son extérieur modeste, cette église est réputée pour son autel couvert d’or. On raconte qu’à l’annonce de l’approche des pirates, un moine avisé couvrit de peinture noire toutes les décorations en or, elles échappèrent au pillage. L’essentiel de l’œuvre semble pourtant d’une époque ultérieure. Cette profusion d’or impressionne toujours.

06. La tour F&F

La tour F&F achevée en 2011 est certainement la silhouette la plus distinctive des gratte-ciels de Panama. Elle atteint 243 mètres pour 52 étages. Bien que sa base soit un immeuble classique, le décalage progressif de ses étages supérieurs attire l’œil, le concept étant pourtant simple. C’est l’icône du quartier d’affaires de Bella Vista, comptant aussi de luxueux centres commerciaux.

07. Le Pont des Amériques

Avec le creusement du canal achevé en 1914, le Panama se retrouva coupé en deux, physiquement, sans parler du continent, devenu deux grandes iles. Un pont était une évidence, il fut ouvert en 1962, seulement, permettant enfin à la route panaméricaine de passer. Deux autres ponts ont été construits depuis, en 2004 et en 2019.

08. Biomuseo

Pour tenter de se faire pardonner la grave atteinte à la biodiversité que constitue la coupure du continent en deux, un musée lui est consacré. Il se situe sur un remblai créé avec les roches extraites du creusement du canal. L’architecture au toit torturé et coloré est l’œuvre de Franck Gehry, l’architecte canadien dont la femme est d’origine panaméenne.

09. Cerro Ancón

Cette petite colline en arrière de la vieille ville offre un beau point de vue, à la fois sur la ville et sur le début du canal. A sa base il s’agit d’un quartier résidentiel tranquille, alors que le sommet au statut de parc naturel n’est accessible en voiture que dans la journée. On peut aussi y monter à pied. De là on voit distinctement la voie rapide construite en mer pour contourner la ville.

10. Granclément

Il est toujours hasardeux de recommander un établissement spécifique, à tout moment un changement de propriétaire peut en affecter la qualité. En 2005, un maitre glacier français s’installa à Panama au centre de la vieille ville. La puissance de l’arôme de ses sorbets aux fruits tropicaux est à réessayer, en souhaitant que la tradition d’excellence perdure.

Pour être informé des prochains articles, inscrivez-vous ici (c’est gratuit).

Les villes d’Amérique latine dans la série Top 10 :

Pour être informé des prochains articles, inscrivez-vous ici (c’est gratuit).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s