Lima

Lima : Top 10

(continue in English) – Dernière mise à jour : 21 decembre 2020

La création de Lima remonte à 1535 lors de la conquête espagnole, conçue pour servir de capitale à une partie de l’empire colonial, elle a concentré les ressources et les talents. Son centre historique est classé patrimoine mondial de l’UNESCO, il faut en combiner la visite avec des quartiers comme Miraflores exprimant la vitalité moderne et contemporaine de la ville.

01. Plaza de Armas

Comme il se doit dans l’empire espagnol, la Plaza de Armas se trouve au centre de la ville historique. Tout autour se sont installées les principales autorités du pays, avec la Présidence de la République et le palais de l’archevêché, la cathédrale et la mairie de la ville. Les parterres de fleurs laissent beaucoup de place aux promeneurs, observés par tous ceux assis sur les bancs.

02. Palais de l’archevêché

Même si le palais actuel ne date que de 1924, il transmet bien la magnificence dont s’entoura l’Eglise catholique désireuse de marquer les esprits. On visite librement les deux étages qui servent de pièces de réception, meublées avec style et embellies de tableaux et de sculptures. Le palais possède l’un des plus beaux exemples de balcons en bois sculptés, typiques de Lima.

03. Cathédrale

La construction de la cathédrale commença dès la fondation de la ville en 1535, ce fut un processus long et laborieux perturbé par plusieurs tremblements de terre. Dans une chapelle se trouve le squelette du conquistador Francisco Pizarro, fondateur de Lima. Le musée présente de nombreuses œuvres religieuses comme des crèches ou des livres de chant.

04. Monastère Saint-François-d’Assise

L’ensemble monastique remonte au 17ème siècle et demeure en activité. La bibliothèque et surtout les catacombes servent à attirer les visiteurs. Lors de la visite guidée, les photos sont interdites, semble-t-il par respect pour les moines, que l’on ne croise pas, et certainement pas dans les sous-sols creusés de galeries et de fosses où quelques ossements sont disposés.

05. Palais Torre-Tagle

Le palais représente un bel exemple du mélange des styles commandé par des aristocrates voulant montrer leur opulence. Au début du 18ème siècle, le premier propriétaire occupait la charge de trésorier de la flotte espagnole, disposant de moyens importants. Aujourd’hui le palais dépend du Ministère des Affaires étrangères, on peut généralement visiter la cour.

06. Huaca Pucllana

Il s’agit d’un site cérémoniel de la civilisation pré-inca Wari, construit avec des briquettes d’argile assemblées verticalement pour former des terrasses s’élevant en pyramide tronquée. On y a relevé de nombreux sacrifices humains, principalement des femmes. Plusieurs découvertes de sépultures et de momies renseignent sur les pratiques funéraires de l’époque.

07. Miraflores

Si le centre historique impressionne par ses monuments, la ville moderne s’est installée à Miraflores, en bordure du Pacifique. De nombreux expatriés habitent ce quartier sécurisé par des policiers auxiliaires, la plupart des hôtels touristiques s’y trouvent aussi, contribuant à une ambiance multiculturelle incarnée par le centre commercial Larcomar suspendu à la falaise (plus).

08. Parque John F. Kennedy

Le parc Kennedy constitue le centre de gravité de Miraflores. Entre les parterres bien tenus, musiciens et peintres se produisent en public, les animations culturelles s’y succèdent, aux alentours bars et restaurants offrent de multiple choix. Les chats y vivent en liberté, nourris et soignés par des associations, pour le plaisir des promeneurs qui s’en amusent.

09. Parque del Amor

Parmi les parcs et jardins qui occupent le Malecon sur la falaise surplombant le Pacifique, le Parque del Amor exerce une attraction particulière. L’imposante sculpture surélevée du Baiser enfiévré s’impose par sa taille et attire les regards, puis l’œil se met à courir sur les murets ondulés, couverts de mosaïques aux couleurs chaudes, ponctués de mots d’amour.

10. Barranco

Dans le prolongement de Miraflores, Barranco paraitra un peu moins ordonné et policé. On s’y rend principalement pour son Pont des Soupirs, enjambant la Bajada de los Baños menant au rivage, entre deux rangs de terrasses de cafés. Il faut le traverser sans respirer pour faire un vœu. En chemin, les couleurs des peintures murales peuvent plaire à l’œil.

Pour être informé des prochains articles, inscrivez-vous ici (c’est gratuit).

Les villes d’Amérique latine dans la série Top 10 :

Pour être informé des prochains articles, inscrivez-vous ici (c’est gratuit).

2 commentaires

Répondre à Sartenada Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s