Rio de Janeiro

Rio de Janeiro : Top 10

(continue in English) – Dernière mise à jour : 21 décembre 2020

L’ancienne capitale du Brésil demeure la principale attraction du pays, que ce soit pour un séjour à la plage ou pour une visite plus culturelle. Il faut cependant faire attention à sa sécurité et ne pas aller n’importe où. A condition d’exercer une vigilance normale, ces dix endroits vous feront voir l’essentiel sans trop prendre de risques.

01. Le Christ Rédempteur

Le Christ Rédempteur qui domine Rio a été réalisé par le sculpteur français Paul Landowski entre 1922 et 1931. La statue mesure 30 mètres de haut et se trouve sur un pic de 700 mètres au-dessus de la baie de Guanabara. De symbole religieux, il est devenu une curiosité touristique très visitée malgré le peu de place sur la plateforme au sommet.

02. Le Pain de Sucre

Depuis 1912, un téléphérique atteint le sommet du Pão de Açúcar à 396 mètres au-dessus de la baie. Le parcours s’effectue en deux tronçons avec une étape au Morro da Urca, qui peut aussi se gravir à pied. Du sommet on peut identifier les différents quartiers de la ville et se rendre compte combien elle est fractionnée par ces barres de granite comme celle où on se trouve.

03. Copacabana

La plage légendaire de Rio, la première en sortant de la baie et donc ouverte sur l’océan, ce qui en raison de la pollution est devenu un avantage critique. Il y a le sable brulant sous le soleil, mais aussi la promenade du front de mer avec sa mosaïque au dessin caractéristique. Il y a peu de place entre la mer et la montagne, les immeubles sont serrés et les rues étroites.

04. Ipanema

Ipanema se trouve juste après Copacabana, entre la mer et la lagune de Freitas. Après un rang d’immeubles de standing, les rues comptent encore beaucoup de ces petites maisons de bord de mer. L’atmosphère y est plus détendue qu’ailleurs et ses boutiques sont attrayantes. Avec la ligne de métro directe vers le centre-ville, c’est l’endroit idéal pour séjourner à Rio (plus).

05. Le Jardin Botanique

Fondé en 1808 par la famille royale près d’Ipanema, le jardin ouvrit ses portes au public dès 1822. Il forme un vaste parc sécurisé par un droit d’entrée et des gardes armés. Les touristes peuvent sortir leurs appareils photos sans crainte. Les allées sont ombragées de hauts palmiers impériaux, il y a notamment une belle collection de cactus.

06. Le Palais Impérial

Datant du 18ème siècle, ce fut tout d’abord la résidence du Gouverneur, puis du Vice-roi, enfin de la famille royale du Portugal lorsqu’elle se réfugia au Brésil après l’invasion napoléonienne. Aujourd’hui le palais sert de centre culturel essentiellement tourné vers l’art contemporain. Vidé de son contenu historique, il faut aller à Petrópolis pour retrouver le faste de la monarchie.

07. La cathédrale

En rupture avec l’architecture coloniale et les églises traditionnelles, cet immense seau renversé contient la nouvelle cathédrale de Rio depuis 1976, s’inspirant du courant brutaliste de l’époque. Malheureusement, son revêtement de béton vieillit mal et souffre de la pollution. L’espace intérieur pouvant accueillir jusqu’à 20.000 personnes reste cependant impressionnant.

08. L’aqueduc Carioca

Destiné à apporter l’eau de la rivière Carioca au centre-ville au 18ème siècle, l’aqueduc a changé de vocation à la fin du 19ème siècle en recevant la voie du tramway de Santa Teresa. Après un grave accident en 2011, le tramway a été complètement rénové et passe de nouveau au sommet des 42 solides arches, transport surtout à l’usage des touristes.

09. Escalier Selarón

De sa propre initiative, Jorge Selarón a commencé à récupérer des carreaux de céramique dans les immeubles démolis du Vieux Rio, décorant plusieurs lieux comme cet escalier public de 215 marches. Devenu une attraction touristique, les curieux de passage se mirent à lui envoyer des carreaux du monde entier, jusqu’à son assassinat en 2013 par des racketeurs.

10. Rocinha

Depuis leur reprise en main par la police militaire, Rocinha et les autres favelas de Rio attirent les touristes. Ils vont y chercher quelques frissons, bien encadrés par des visites guidées dans l’indifférence des habitants blasés. Ces quartiers emblématiques suscitent des réactions contrastées de fascination et d’effroi, entre authenticité et criminalité.

Pour être informé des prochains articles, inscrivez-vous ici (c’est gratuit).

Les villes d’Amérique latine dans la série Top 10 :

Pour être informé des prochains articles, inscrivez-vous ici (c’est gratuit).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s