Asunción

Asunción : Top 10

(continue in English) – Dernière mise à jour : 21 décembre 2020

Fondée le 15 août 1537, d’où son nom, la capitale du Paraguay possède un vieux centre historique un peu somnolent, alors que les banlieues continuent de se gonfler de l’exode rural. Le quartier de Villa Morra représente la modernité entre immeubles d’affaires et centres commerciaux. Cependant les visiteurs s’intéressent surtout à la vieille ville et à ses monuments.

01. Palais des Lopez

Construit dans la première moitié du 19ème siècle, le palais présidentiel a traversé les vicissitudes de l’histoire du pays, occupé ou bombardé lors des conflits avec les voisins. Il n’y a pas de clôture pour le séparer de la rue, la sécurité étant assurée par la vigilance des sentinelles. Le soir, le palais est illuminé sur les deux façades, la principale donnant sur le fleuve.

02. Le Congrès National

Ce grand bâtiment moderne ostensiblement protégé par la police abrite le parlement et illustre le renouveau démocratique après de nombreuses années de dictature. La façade moderne est en réalité accolée à des bâtiments plus anciens. Donnant sur la Plaza Mayor où se réunissent traditionnellement les manifestants, un début d’incendie y fut allumé récemment.

03. La cathédrale

La cathédrale actuelle date du milieu du 19ème siècle, prenant la suite de plusieurs constructions successives, remplacées par des églises plus grandes et au style actualisé. C’est l’édifice catholique le plus important du pays, là où se tiennent les évènements religieux, comme la visite du pape qui y célébra la messe. L’autel est couvert de feuilles d’argent ouvragées.

04. Plaza Mayor

La Plaza Mayor s’étendant entre la cathédrale et le Parlement a perdu son rang de place principale au profit de la Plaza de los Héroes plus fréquentée aujourd’hui. La place est régulièrement occupée par des manifestants qui y installent des campements sur de longues durées en appui de leurs revendications, cela dégrade son aspect et accentue son déclin.

05. Plaza de los Héroes

La grande place du centre-ville est divisée en quatre, chaque partie possédant un caractère et un nom différents. Communément on se réfère à la partie occupée par le Panteón Nacional, construit sur le modèle de l’église des Invalides de Paris. La place est très fréquentée, elle se trouve au centre de la plupart des festivités organisées dans la capitale.

06. La Costanera

La voie rapide qui contourne le centre-ville en passant le long du fleuve a des allures de promenade côtière. La plage qui s’étend entre la voie et l’eau souffre pourtant de l’interdiction de baignade en raison de la pollution. En fin de journée, il est particulièrement agréable de venir y suivre le coucher du soleil se reflétant dans les eaux du fleuve devenu miroir.

07. La Casa de la Independencia

La Maison de l’Indépendance a conservé son architecture coloniale de même que l’intérieur est meublé à la manière des habitations bourgeoises de l’époque. C’est dans cette maison que fut fomentée l’indépendance en 1811, les insurgés empruntant la ruelle située à l’arrière pour se rendre chez le gouverneur. Le musée permet de se plonger dans l’histoire du pays.

08. La Tecnica

Sous couvert d’un bureau technique, dans cette maison d’apparence modeste, les opposants à la dictature furent emprisonnés et torturés, parfois assassinés. Les pièces ont été remises en l’état et l’une des voitures qui servit aux enlèvements stationne toujours dans la cour. Ce musée se veut la mémoire des atteintes aux droits de l’homme afin d’en éviter le renouvellement.

09. El Cabildo

Ce grand bâtiment à arcades fut construit à l’emplacement de l’ancien hôtel de ville, d’où son nom, mais n’occupa jamais cette fonction. Il fut tour à tour le siège du gouvernement, puis du congrès national avant d’être converti en musée au début de ce siècle. Les collections présentées sont assez diverses, cherchant à refléter l’histoire et l’art du pays.

10. Museo Memoria de la Ciudad

Plusieurs maisons coloniales forment un ensemble labyrinthique où sont exposées de nombreuses œuvres d’art contemporain mais surtout des objets illustrant l’évolution de la ville et du pays. L’architecture des maisons montre également les modes de construction traditionnels, leur préservation fut à l’origine du projet alors qu’un parc devait les remplacer.

Pour être informé des prochains articles, inscrivez-vous ici (c’est gratuit).

Les villes d’Amérique latine dans la série Top 10 :

Pour être informé des prochains articles, inscrivez-vous ici (c’est gratuit).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s