Fredericton

Fredericton : Top 10

(continue in English) – Dernière mise à jour : 18 décembre 2020

La capitale du Nouveau-Brunswick conserve cette allure sympathique de petite ville dont on fait vite le tour, pourtant elle recèle plus de richesses qu’il n’y parait. La ville actuelle fut fondée en 1783 par des Loyalistes britanniques sur les vestiges d’un village acadien. Les deux cultures persistent dans la province la plus bilingue du Canada. En voici les dix endroits essentiels.

01. Garnison

La ville fut tout d’abord une garnison britannique de 1784 à 1869. Le terrain de parade se trouve au centre de la ville, avec des relèves de la garde jouées par des volontaires en uniforme d’autrefois. Des nombreux bâtiments, il reste le mess des officiers datant du début du 19ème siècle, il domine le carré de pelouse où sont organisées de nombreuses festivités toute l’année.

02. Résidence du gouverneur

La Résidence du gouverneur construite en 1828 est redevenue le lieu d’habitation et de travail du lieutenant-gouverneur de la province en 1996. Pendant de longues années, le bâtiment se consacra à des tâches d’intérêt public, comme une école pour les sourds-muets ou un hôpital lors de la Première guerre mondiale. Les jardins donnant sur la rivière sont libres d’accès.

03. Assemblée législative

Le Parlement fut construit en pierres de taille en 1882, remplaçant l’ancien détruit par le feu. Le Nouveau Brunswick fut l’une des provinces fondatrices de la Confédération canadienne en 1867, depuis, les pouvoirs fédéraux et provinciaux se complètent. La vie politique est fortement inspirée du parlementarisme britannique, avec un premier ministre élu par le parlement.

04. Maison Farraline

Construite en 1809, la Maison Farraline se trouve près du Parlement. Ce fut la demeure de plusieurs hommes politiques, dont un Premier ministre et un lieutenant-gouverneur. C’est aussi une construction en bois typique de Fredericton. En 1907, la maison fit l’objet d’une donation pour être transformée en résidence de retraite, ce qu’elle est toujours.

05. Playhouse

La salle de spectacles est un cadeau de Lord Beaverbrook à sa province d’origine. Devenu un magnat des médias et un ministre britannique lors des deux guerres mondiales, sa générosité favorisa l’émergence d’une scène culturelle locale, accueillant aussi les troupes en tournée nord-américaine. Pour une ville de 60.000 habitants, il s’agit d’un établissement culturel appréciable.

06. Palais des congrès

Adjacent à la salle de spectacles et se complétant dans leurs missions, le centre de réunions ajoute notamment un auditorium de plus de 1200 sièges. Le centre a ouvert ses portes en 2011 et son architecture apporte une touche moderne au centre-ville, jusque-là principalement dominé par un style plutôt classique ayant peu évolué depuis le 19ème siècle.

07. Galerie d’art Beaverbrook

Il s’agit d’un autre cadeau de Lord Beaverbrook à Fredericton en 1959. En plus de financer le premier bâtiment, une partie de la collection d’origine provient de sa collection personnelle. Il s’agissait de peintres anglais mais aussi d’artistes canadiens comme les peintres du Groupe des Sept. D’autres espaces d’exposition se sont ajoutés pour former la Galerie d’art provinciale.

08. Christ Church

La cathédrale anglicane de Christ Church est une construction victorienne néo-gothique du milieu du 19ème siècle. Son plan est copié sur une église paroissiale du 15ème siècle en Angleterre. L’usage de la pierre venait rompre avec l’habitude de construire en bois en Amérique. Détruite par la foudre en 1911, la flèche gagna dix mètres dans la reconstruction.

09. Ancien cimetière

Cet ancien parc public fut transformé en cimetière en 1784, il resta en opération jusqu’en 1886. Ce sont donc principalement les fondateurs anglophones de la ville qui y furent enterrés, tout comme les vétérans de la guerre de 1812. Aujourd’hui arbres et pelouses lui redonnent sa vocation d’espace vert, les tombes apportant une sensation de solennité sans être morbides.

10. Les vieilles maisons de Fredericton

Le centre-ville de Fredericton n’est pas constitué de hauts buildings ou de voies commerciales. Au contraire, le quartier historique de la garnison, les quelques pâtés de maisons au centre de la ville, compte de nombreuses maisons anciennes ayant conservé leur allure d’autrefois. Elles sont souvent devenues des bureaux de professions indépendantes ou de petites entreprises.

Pour être informé des prochains articles, inscrivez-vous ici (c’est gratuit).

Les villes canadiennes dans la série Top 10 :

Pour être informé des prochains articles, inscrivez-vous ici (c’est gratuit).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s