Lunenburg

(continue in English) – Dernière mise à jour : 15 octobre 2020

A une petite centaine de kilomètres au sud d’Halifax, sur la côte de Nouvelle-Ecosse, se trouve Lunenburg. La ville se situe sur une bande de terre menant à une presqu’île. De chaque côté elle est donc entourée par l’eau, deux baies scellant sa vocation maritime.

Les premiers pionniers européens établirent le village de Merliguesche sur ce site dès le début du 17ème siècle. Principalement français, ils créèrent des liens solides avec les populations micmacs existantes, allant jusqu’à engendrer des familles mixtes. A la chasse et à la pêche s’ajouta un début d’agriculture, mélangeant les traditions des deux continents. Cette petite population bien intégrée s’apparentait aux Acadiens sans qu’il existe vraiment de structure officielle.

Tout changea avec l’arrivée des Anglais 150 ans plus tard. Les autorités envoyèrent tout d’abord la troupe pour détruire le village en 1749. Par voie de publicité, des Protestants de plusieurs pays d’Europe furent recrutés et installés à Lunenburg en 1753, devenant la deuxième colonie après Halifax.

Le plan de la ville est resté inchangé depuis le milieu du 18ème siècle et sa création sous la direction des autorités britanniques. Les colons d’origine étaient des Protestants venus principalement d’Allemagne, de France et de Suisse ; ils tirèrent au sort parmi 670 lots. Les maisons qu’ils édifièrent alors sont longtemps passées d’une génération à l’autre, sans modifications majeures.

C’est cette permanence de l’urbanisme qui a conduit l’UNESCO à inscrire le Vieux Lunenburg sur sa liste du patrimoine mondial en 1995. La ville offre un bel exemple encore existant d’un établissement colonial britannique planifié en Amérique du Nord. Il conserve intact sa structure d’origine selon un plan en damier, ainsi que son aspect général. La population a su préserver l’identité de la ville au cours des siècles, en sauvegardant l’architecture de bois de ses maisons, beaucoup remontent au 18ème siècle.

Avec le temps, les formes des constructions deviennent plus sophistiquées et s’affinent, apportant aussi plus de variété.

Lunenburg Academy est le bâtiment le plus spectaculaire, il s’agit d’une école construite en bois au début du 19ème siècle et toujours en activité.

La ville s’étage au flanc d’une pente assez prononcée allant jusqu’au rivage. Les maisons sont construites par rangs successifs le long des rues.

Au fil des ans, le développement de Lunenburg vint d’une économie s’appuyant sur l’agriculture, la pêche, la construction navale et le commerce océanique, particulièrement avec les Antilles. Sur le front de mer se trouve le musée des Pêches consacré à la pêche sur la côte atlantique du Canada. Il se trouve dans des bâtiments rouges vifs avec des bateaux à quai, rappelant les installations portuaires des armateurs d’antan.

La construction navale fut dans le passé une activité importante, il n’en reste que quelques ateliers artisanaux donnant du caractère au rivage.

Le souvenir des grands bateaux d’autrefois demeure à travers de nombreuses représentations, comme celles des enseignes traditionnelles, évoquant notamment la plus fameuse des goélettes produites à Lunenburg, le Bluenose.

Les activités commerciales du port semblent aujourd’hui plutôt en sommeil, mais les façades colorées continuent d’agrémenter le front de mer.

Pour être informé des prochains articles, inscrivez-vous ici (c’est gratuit).

Autre article sur la Nouvelle-Ecosse :

Pour être informé des prochains articles, inscrivez-vous ici (c’est gratuit).

19 commentaires

  1. I haven’t been to Nova Scotia yet, but I would love to visit one day preferably in autumn when leaves change colours. I love how colourful the original colonial buildings are in Lunenburg, such a pretty place to explore and photograph. Thanks for sharing and have a good day. I hope all is well 😊 Aiva

    Aimé par 1 personne

    • Fall is in my opinion the best season to visit Canada, especially for photography. Depending on the region, the colour change does not occur at the same time, so it is possible to visit several places by following the peak fall foliage.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s