Road trip de Nanaimo à Tofino

(continue in English) – Publié : 23 octobre 2020

L’île de Vancouver, au large de la côte de la Colombie-Britannique offre de nombreuses destinations de loisirs, que ce soit pour profiter de la nature ou des activités balnéaires. Nanaimo et Tofino sont deux villes côtières, respectivement à l’est et à l’ouest de l’île. Leurs caractères sont cependant bien différents, sinon opposés.

Pour donner une idée des distances, alors que la capitale Victoria se trouve tout au sud, l’île s’étend vers le nord sur 460 kilomètres / 290 miles, elle peut atteindre 100 kilomètres / 62 miles en largeur. Le road trip de Nanaimo à Tofino couvre 200 kilomètres / 125 miles.

Nanaimo

C’est maintenant la deuxième ville de l’île avec 100.000 habitants. La croissance est venue des mines de charbon puis de la foresterie. Ces ressources naturelles étant épuisées ou en lente reconstitution, la ville fut heureuse de profiter du tourisme et de l’afflux de retraités à la recherche d’un climat clément. L’économie prend aujourd’hui une forme plus diversifiée, s’appuyant sur une population suffisamment nombreuse pour rentabiliser une large gamme de services et d’activités.

Cameron Lake

Après avoir quitté la côte en direction de Tofino par la route 4, celle-ci arrive rapidement à un beau lac encaissé entre des versants densément boisés, Cameron Lake. Une petite plage de galets est occupée par de nombreux baigneurs, comme échappés de la côte aux eaux plus agitées.

Cathedral Grove

La route longe Cameron Lake sur environ deux kilomètres / 1.2 mile, avant d’atteindre le Parc provincial MacMillan. Ce petit parc a été conçu pour protéger une partie de la forêt primaire, plusieurs spécimens remarquables ayant été identifiés à cet endroit. Depuis l’aire de stationnement un court sentier facile à suivre mène le visiteur dans Cathedral Grove passant sous des arbres de plus de 50 mètres / 160 pieds, dont l’ancienneté est estimée à 800 ans.

La visite de ce genre d’endroit fait réfléchir sur le difficile équilibre entre la préservation d’une nature d’exception et son exploitation par l’industrie de la foresterie, se présentant comme le premier fournisseur d’emplois de l’île, en dehors de Victoria.

Alberni

En arrivant à Alberni, on pense voir un autre lac, il s’agit en fait d’un fjord de 40 kilomètres / 25 miles, de long. La ville s’est tout d’abord développée grâce à la foresterie, il est difficile de ne pas remarquer les bâtiments industriels dominés par la haute cheminée de l’usine à papier. Sur les sentiers des environs, les coupes à blanc en sont le corolaire désolant. L’afflux grandissant de visiteurs attirés par les espaces naturels se présente comme une source alternative de revenus. Mais les touristes ne viendront plus si les forêts disparaissent, le choix reste à faire.

A la sortie de la ville, la rivière Somass sépare un quartier résidentiel du début du monde sauvage, un ours noir semble arpenter cette autre rive pour en garder la frontière.

Sproat Lake

En quittant Alberni, la route 4 prend le nom de Pacific Rim Highway, de quoi commencer à rêver à cette côte mythique. Apparait alors le lac Sproat mesurant 25 kilomètres / 15 miles, et abritant discrètement de nombreuses résidences au bord de l’eau. Les bateaux à moteurs écrivent des lignes blanches sur la surface de l’eau, autour les forêts denses couvrent les pentes abruptes.

Wally Creek

Pendant un temps la route longe la Taylor River, un filet d’eau cherchant son cours entre des bancs de galets. Sans y prêter attention, on bascule soudain sur la rive d’un torrent autrement plus endiablé, Wally Creek. Celui-ci vient alors buter sur un éboulement de rochers et force sa voie avec furie à travers l’obstacle. Sauter d’une roche à l’autre, voire plonger dans les cuvettes d’eau, retient le voyageur un moment. En relevant la tête, la vallée ouvre sur un grand spectacle de forêts surmontées de pics enneigés.

Ucluelet

Au fil du temps, Ucluelet s’est transformé d’un village de pionniers de la fin du 19ème siècle en une station de loisirs du 21ème siècle. Centré autour d’un port mêlant bateaux de pêche et de plaisance, l’atmosphère pionnière persiste avec des constructions en bois conservant l’harmonie avec l’environnement forestier. En poussant jusqu’au bout de la presqu’île, la route mène au sentier Wild Pacific Trail permettant d’observer la côte ponctuée d’îlots et d’accéder au phare sur la pointe Amphitrite.

Long Beach

Entre Ucluelet et Tofino, une longue plage de sable s’adosse à la forêt humide primaire composée de conifères et de feuillus, protégée par une portion du parc national Pacific Rim. En été la brume matinale peut s’accrocher durablement, alors qu’à quelques kilomètres le soleil règne sans nuages. Sur le sable, le bois échoué forme d’étranges amoncellements, on y vit au rythme du battement des vagues sur le rivage, ébouriffé par le souffle du vent portant le cri des oiseaux.

Tofino

Si une poignée de pionniers sont venus s’installer ici dans la seconde moitiè du 19ème siècle, le village n’a pas pris l’ampleur de son voisin Ucluelet situé à 40 kilomètres / 24 miles. Le décollage encore modeste de Tofino date de l’ouverture de la route 4 en 1964 et à l’arrivée des résidents saisonniers. Le surf constitue l’activité de base et entretient la renommée de la station, les sorties en mer et l’observation de ce milieu naturel préservé attirant aussi un grand nombre de visiteurs.

Autres articles sur la Colombie-Britannique :

Pour être informé des prochains articles, inscrivez-vous ici (c’est gratuit).

8 commentaires

    • It’s interesting that you went to the north of the island. Leaving Victoria makes you realize the vastness of Vancouver Island, even if you travel a lot of kilometres it is difficult to go everywhere and especially the road doesn’t go everywhere, there are still large parts of the island that are difficult to access. It is rewarding to explore as much as possible.

      Aimé par 1 personne

  1. Traveling to Vancouver Island and walking around the Cathedral Grove is one of my biggest dreams. I love trees and I can easily see myself in tears if I ever make it there. Given its size and things to do on the island, I might need couple of weeks to see it all. Thanks for sharing such beautiful photos 😍 Aiva

    J'aime

Répondre à Lookoom Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s