Bogota, le Musée de l’or

(continue in English) – Publié: 29 novembre 2020

Que plusieurs civilisations à travers le monde, sans contact entre elles, aient pu considérer l’or comme un métal possédant une valeur supérieure aux autres métaux, constitue une étonnante coïncidence.

La quête de l’or joua un rôle central dans la colonisation de l’Amérique du sud par l’Espagne et le Portugal. Avant même la mise en exploitation des gisements miniers, dans un premier temps, le pillage systématique des objets artistiques et culturels existants fut organisé afin d’alimenter la création monétaire. Cette collecte aura malheureusement provoqué la perte irréversible de plusieurs siècles de création. Heureusement de nombreux artefacts auront échappé à la cupidité et ressurgissent maintenant dans les fouilles archéologiques.

Les tombes forment la source principale de ces objets retrouvés. Les défunts étant accompagnés d’une partie de leurs possessions. Le musée présente d’ailleurs une momie, dans la position assisse traditionnelle. Position assez troublante car davantage associée à la vie, alors que l’on se représente généralement les morts allongés.

Le musée de l’or de Bogota a collecté les meilleures trouvailles archéologiques de Colombie et présente une histoire complète de l’utilisation du métal précieux dans les différentes régions du pays. En plus des objets en or, d’autres œuvres sont montrées pour reconstituer le contexte artistique.

Certains thèmes sont ainsi soulignés, se traduisant, sinon par des productions en série, au moins par une répétition constante dans le temps et l’espaces de certaines représentations. La juxtaposition de ces séries crée un effet spectaculaire supplémentaire.

Le musée s’attache à identifier les différents usages de l’or, que ce soit pour démontrer la richesse ou le pouvoir, son association au sacré pour la religion et l’accompagnement de la mort dans la sépulture. Cela conduit à étudier l’ensemble de la culture colombienne sur plusieurs siècles en soulignant des différences régionales. Des Andes à l’Amazonie, des montagnes au littoral, la diversité géographique a favorisé la différenciation des traditions.

A travers les objets présentés, on peut suivre l’évolution du goût artistique dans la représentation humaine. La fidélité au modèle ne semble pas l’idée dominante, au contraire certains traits tendent à être exagérés dans l’intention d’exprimer quelque chose.

La pièce la plus précieuse de la collection, le radeau Muisca, est associée au mythe d’El Dorado. Elle dispose d’un espace dédié, installée sous une épaisse caisse de verre avec une lumière réduite qui ne facilite pas les photos. Il s’agit de la représentation d’un radeau cérémoniel utilisé lors de l’intronisation d’un nouveau chef. La tradition rapporte que ce chef se couvrait d’or pour cette cérémonie et que des offrandes, parfois en or, était jetées dans le lac. C’est là qu’elles furent retrouvées.

Dans l’ensemble les collections sont exposées dans des vitrines offrant une bonne visibilité. Les explications en espagnols sont pratiquement toujours traduites en anglais, sans être trop pesantes. Des visites guidées sont également organisées pour approfondir les questions.

Le musée de l’or dépend de la Banque de la République de Colombie. Plusieurs autres villes du pays sont aussi dotées d’antennes du musée, ce qui permet de faire tourner les expositions des nombreux objets accumulés dans les collections. A Bogota, le musée se trouve au centre-ville dans un bâtiment moderne conçu pour cette présentation.

Au dernier étage le travail des archéologues est présenté de manière didactique, on marche sur des reconstitutions d’excavations recouvertes de plaques de verre.

Les fenêtres sont rares, il y a cependant une galerie donnant sur le parc Santander pour garder le contact avec l’extérieur et apprécier l’évolution de la météo avant de ressortir.

Pour être informé des prochains articles, inscrivez-vous ici (c’est gratuit).

Autres articles sur la Colombie :

Pour être informé des prochains articles, inscrivez-vous ici (c’est gratuit).

5 commentaires

  1. Je vois que cet article sera publié le 2 décembre; tu avais trop de hâte de le publier plus avant? 😉 En tout cas, merci de partager tes observations de la Colombie, surtout de la ville de Bogota. Le musée de l’or semble fascinant, pour apprendre l’histoire de l’affrontement entre des colonisateurs et des colonisés. J’aimerais bien y visiter un jour!

    Aimé par 1 personne

    • Bonne remarque sur la date 🙂 en fait l’article était bien prévu pour mercredi dans trois jours, mais comme celui d’aujourd’hui n’est pas tout à fait terminé, j’ai inversé l’ordre de publication. La Colombie a fait un effort particulier pour présenter cet aspect de l’histoire qui pourrait s’étendre à une grande partie de l’Amérique latine.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s