Parc national de Prince Albert

(continue in English) – Publié : 25 décembre 2020

Le parc national se trouve à 90 kilomètres, 56 miles, de la ville de Prince Albert, au nord de la principale partie habitée de la province de Saskatchewan. Au-delà, la forêt boréale n’est plus percée que de quelques petites communautés, essentiellement issues de la sédentarisation des Premières Nations autour des anciens postes de traite et des missions religieuses.

Depuis sa création en 1927, le parc offre donc une bonne représentation de l’écosystème de la forêt boréale, s’efforçant d’en préserver l’équilibre, tout en le rendant accessible aux visiteurs dans de bonnes conditions. Avec l’affluence des mois d’été, il tend parfois à ressembler à une simple base de loisirs, notamment autour de Waskesiu.

Sentier Grey Owl

Grey Owl, de son vrai nom Archibald Belaney (1888-1938), est né en Angleterre, il émigra au Canada en 1906. Passionné de nature et de culture indienne il se fit bientôt passer pour un descendant métis amérindien. Devenu gardien au parc Prince Albert, il habita une cabane isolée où il parvint à domestiquer des castors. En plus des conférences à travers le monde, il publia de nombreux articles et plusieurs livres, consacrés à la protection de la nature.

L’ancienne cabane de Grey Owl se trouve toujours dans le parc, on y parvient comme autrefois au bout d’un sentier de 20 kilomètres, 12 miles, qui prend la journée. L‘étroit passage longe parfois le lac Kingsmere, ailleurs il serpente entre les arbres. Il est aussi possible de passer directement par le lac pour s’en rapprocher et y accéder.

Je ne suis pas allé jusqu’au bout du sentier, mais cette autre cabane de gardien donne une version un peu modernisée de celle de Grey Owl. Son histoire singulière continue de motiver bien des visiteurs à effectuer cette randonnée. Près de son ancienne cabane préservée se trouve sa sépulture où sa femme et sa fille l’ont rejoint.

Sentier de la Rivière-Kingsmere

Ce sentier de quelques kilomètres seulement est assez représentatif de la plupart de ceux accessibles aux visiteurs dans le parc. Il évolue tout d’abord près de la rivière Kingsmere reliant les lacs Waskesiu et Kingsmere. Cette rivière possède une zone de rapides et n’est donc pas entièrement navigable. Un chemin de portage aménagé avec rail et chariot permet de franchir l’obstacle.

La syntaxe française est parfois un peu malmenée, mais il faut sportivement apprécier l’effort.

Après le portage, le sentier continue le long du lac, permettant de rejoindre une petite aire de camping rustique. De là il est encore possible de continuer à longer la rive du lac, mais la progression se fait de plus en plus difficile. Une fois dépassée une cabane de gardien idéalement située avec vue sur le lac Kingsmere, le chemin perd son caractère officiel et organisé jusqu’à s’interrompre par une zone marécageuse.

Il devient vite évident que la vraie manière de découvrir le parc passe par les canots et les kayaks. Malgré l’inconvénient des portages, ils permettent d’accéder à des zones où les randonneurs ne peuvent trouver de passage. Les bateaux à moteur sont même autorisés en respectant une faible vitesse.

Sentier de la Péninsule-Narrows

Le parc compte plus de 150 kilomètres, 90 miles, de chemins de randonnées et un nombre indéterminé de maringouins guettant impatiemment les randonneurs. La Péninsule Narrows, principalement composée de terrains marécageux constitue l’un de leurs repères de choix.

Evoluant parfois en surplomb du lac Waskesiu, le sentier de randonnée passe par un promontoire où autrefois un poste de traite fut installé. Il n’en reste pas de vestiges, mais il est possible de comprendre la position favorable d’un tel emplacement.

Le sentier balisé effectue une boucle autour de la péninsule. Ce jour-là, une partie du ponton aménagé pour franchir une zone plus humide se trouvait dans un état infranchissable. J’ai alors voulu improviser hors-piste pour contourner l’obstacle. Mauvaise idée, outre le terrain spongieux, une horde de maringouins voraces ne supporta pas d’être ainsi dérangée.

Waskesiu

Waskesiu signifie daim rouge ou wapiti dans la langue cree.

Le village de Waskesiu est le seul lieu habité en permanence dans le parc, il sert de centre de services pour le reste du parc. En plus de boutiques et d’équipementiers en matériel de loisirs, plusieurs formes d’hébergement sont disponibles ainsi que des restaurants.

Après la création du parc en 1927, le Canada traversa des années de dépression économique. Entre le chômage issu de la crise boursière de 1929 et l’exode rural de petits agriculteurs ruinés, la main d’œuvre disponible était abondante. De nombreux programmes publics de grands travaux furent lancés au Canada, à la fois pour équiper le pays et pour fournir des emplois. Plusieurs aménagements furent ainsi réalisés dans le parc, comme la construction du Centre de la nature qui date de cette époque.

Le lac Waskesiu est le mieux équipé du parc, de manière à offrir plusieurs activités aux visiteurs. A commencer par une belle plage de sable où les vagues viennent se briser comme au bord de la mer.

Le parc national de Prince Albert possède une faune typique de la région avec notamment une harde de bisons des bois et des meutes de loups. Ils sont cependant difficiles à voir, particulièrement pendant l’été. A la sortie de Waskesiu, deux jeunes wapitis semblent plus gourmands de l’herbe tendre qu’inquiets de la circulation automobile.

Pour être informé des prochains articles, inscrivez-vous ici (c’est gratuit).

Autres articles sur la Saskatchewan :

Pour être informé des prochains articles, inscrivez-vous ici (c’est gratuit).

4 commentaires

  1. Wonderful collection of beautiful photos, my friend! Looks like Prince Albert is packet to the brim with amazing things to see and do, especially for nature lovers. Thanks for sharing and have a good day. We are faced with new restrictions that will remain in place until January 12 due to a high number of new cases! Aiva 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s