La puissance d’Itaipu

(continue in English) – Publié : 13 février 2021

A proximité de Ciudad del Este à l’est du Paraguay, se trouve Itaipu, le deuxième plus grand barrage hydro-électrique du monde, celui qui a produit le plus d’énergie avant d’être dépassé par le barrage chinois des Trois-Gorges. Situé sur le fleuve Paraná servant de frontière avec le Brésil, l’ouvrage appartient à une entité binationale paritaire

La construction commença en 1975, la production d’électricité en 1984. Il y a aujourd’hui 20 turbines dont 2 sont arrêtées par rotation pour maintenance.

Le lac artificiel s’étend sur 1.500 kilomètres carrés, 932 miles carrés, sur une longueur de 150 kilomètres, 93 miles. Il a recouvert de nombreuses terres agricoles et entrainé le déplacement d’environ 40.000 personnes, notamment vers les villes brésiliennes de Medianeira et de Foz do Iguaçu que l’on aperçoit depuis le barrage. Des milliers animaux ont aussi fait l’objet de réintroduction dans d’autres régions.

L’accord d’exploitation et de répartition des revenus reste un sujet de contentieux entre les deux pays. Il y eu aussi un accord signé avec l’Argentine pour des raisons stratégiques. En effet l’ouverture brutale des vannes pourrait inonder une partie de ce pays qui se trouve en aval et notamment Buenos Aires la capitale.

Le Paraguay et le Brésil se partagent à égalité la production d’électricité du barrage d’Itaipu. Cela représente 90% de l’électricité consommée au Paraguay et 20% de celle du Brésil. Mais compte tenu des tailles des économies respectives, 90% de l’électricité produite à Itaipu sont utilisés au Brésil. Le Paraguay perçoit en échange d’importantes sommes qui irriguent généreusement le secteur parapublic.

La visite du barrage est organisée gratuitement. Du côté paraguayen, un centre d’accueil bien équipé reçoit les visiteurs. Après un visionnement de vidéo vantant les performances du barrage, un tour en autocar se fait sous bonne surveillance. Je me suis senti comme un VIP, unique visiteur j’avais pour moi seul un guide, soulagé de pouvoir parler espagnol et non pas anglais, un chauffeur, un car et une voiture d’escorte avec deux agents de sécurité. La corne d’abondance du barrage permet beaucoup de choses.

Sur le parking du centre d’accueil des visiteurs, une Renault Twizy assure la promotion du transport électrique.

Tierra Guarani

A proximité du centre d’accueil, une autre enceinte importante attire l’attention. Il s’agit de Tierra Guarani, un musée ethnographique et écologique, également gratuit et financé par le barrage. Il faut curieusement stationner à l’extérieur de l’enceinte et montrer ses papiers d’identité pour y pénétrer.

Pour calmer les polémiques nées des dommages causés à l’environnement, plusieurs initiatives furent mises en place. Tierra Guarani fournit des explications rassurantes sur le sujet et présente les modes de vie sur les berges du fleuve, avant le barrage.

Plusieurs milliers d’animaux furent ainsi capturés et réinstallés dans d’autres espaces naturels.

L’intervention des Occidentaux y est aussi évoquée, depuis les missionnaires jésuites jusqu’aux ingénieurs du barrage Itaipu, en passant par tous les colons qui sont venus s’installer en quête de terres agricoles.

Pour être informé des prochains articles, inscrivez-vous ici (c’est gratuit).

Autres articles sur le Paraguay :

Pour être informé des prochains articles, inscrivez-vous ici (c’est gratuit).

7 commentaires

  1. Je ne connais pas beaucoup du Paraguay, mais le pays semble assez fascinant. Par rapport aux autres pays de l’Amérique latine, le Paraguay est moins connu et il vaut la peine peut-être pour faire une visite là-bas un jour. On l’espère!

    Aimé par 1 personne

Répondre à Lookoom Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s