Costa Rica : Road trip dans les Hautes Terres

(continue in English) – Publié : 5 juin 2021

L’isthme centraméricain s’articule autour d’une série de cordillères auxquelles s’accrochent les plaines littorales. En zone tropicale, la chaleur humide des plaines y est souvent difficile à supporter en dehors du rivage bénéficiant de la brise marine. Les collines du centre du pays furent donc la première région colonisée par les Espagnols en raison de leur climat plus favorable.

Une économie bâtie sur les exportations agricoles s’y est développée, principalement avec le café et la banane, constituant depuis longtemps une ressource importante du Costa Rica. Les beaux espaces naturels préservés ont plus récemment favorisé l’écotourisme avec l’organisation de plusieurs parcs nationaux.

Autour de La Fortuna

Au nord du Costa Rica, il existe plusieurs volcans dont certains sont modérément actifs. Près du volcan Arenal, la petite ville de La Fortuna est une bonne base pour visiter la région et ses curiosités naturelles. A proximité, la chute d’eau de La Fortuna est l’une des plus spectaculaires du Costa Rica avec plus de 70 mètres, 230 pieds, de haut. A sa base des bassins offrent un lieu de baignade rafraichissante.

Pour atteindre la chute d’eau au fond du canyon, il faut traverser une luxuriante forêt tropicale par un sentier précaire parfois difficile taillé dans la paroi du canyon.

Il y a même une installation de zip line pour traverser le canyon en quelques secondes et brièvement apercevoir la chute d’eau.

L’entrée du petit parc dans lequel se trouve la chute d’eau étant payante, on y rencontre principalement des visiteurs étrangers. Les locaux se retrouvent plutôt au bord de l’une des rivières prisées des baigneurs. Les familles s’y retrouvent le weekend, passant la journée à l’ombre et jouant dans les cascades.

Un peu plus loin, la Laguna de Arenal forme le plus vaste lac artificiel du pays, bordé du rouge des terres volcaniques et du vert de la végétation tropicale.

La tradition agricole

L’illustration la plus flagrante de la différence de climat entre les plaines et les hauteurs peut se mesurer aux races de bovins élevées. Aux espèces d’origine indienne, résistante à la chaleur et aux parasites, succèdent les races européennes, plus délicates mais meilleures laitières.

Les collines sont occupées par de petites fincas familiales, au niveau de mécanisation assez inégal.

Les villages se regroupent au sommet des collines, fournissant les services et la logistique dont les fermes ont besoin.

Les routes sont étroites et tortueuses mais dans l’ensemble en bon état.

A mesure que la route se rapproche de la capitale San José, les petits bourgs gagnent en importance, annonçant la conurbation de plusieurs millions d’habitants occupant la Vallée Centrale. Un glissement culturel s’opère aussi entre les pulperias traditionnelles et les chaines de fast food.

Zarcero

Cette petite ville est souvent notée comme étape intéressante pour son jardin. L’église domine en effet un jardin composé de remarquables buissons taillés.

Sarchi

La ville est connue pour son travail artisanal du bois aux motifs décoratifs très colorés caractéristiques. La fabrication traditionnelle porte sur ces chariots de bois qui permettaient autrefois de transporter le café. Ils demeurent les objets symboliques de cette société construite sur les revenus issus du café.

Depuis Sarchi, de nombreux ateliers familiaux fournissent toutes les boutiques de souvenirs du pays.

Pour être informé des prochains articles, inscrivez-vous ici (c’est gratuit).

Articles sur le Costa Rica :

Teatro Nacional, San José, Costa Rica

San José : Top 10

Le Costa Rica est plutôt connu pour ses parcs naturels et ses plages, mais de même qu’une capitale ne reflète pas un pays, pour connaitre un pays, il faut aussi connaitre sa capitale. San José a remplacé Cartago en 1823 comme capitale du pays. Depuis son agglomération n’a cessé de croitre, se répandant aux alentours de manière désordonnée.

Road trip dans les Hautes Terres

L’isthme centraméricain s’articule autour d’une série de cordillères auxquelles s’accrochent les plaines littorales. En zone tropicale, la chaleur humide des plaines y est souvent difficile à supporter en dehors du rivage bénéficiant de la brise marine. Les collines du centre du pays furent donc la première région colonisée par les Espagnols en raison de leur climat plus favorable.

Hautes Terres, Costa Rica
Playa Espedilla Sur, parc national Manuel Antonio, Costa Rica

Parc national Manuel Antonio

Les plages du parc national Manuel Antonio sont souvent classées comme les plus belles plages du Costa Rica, qui ne manque pourtant pas de plages de charme sur ses deux façades océaniques. Leur ruban de sable fin, s’appuyant sur un fond de verdure luxuriante, constitue à juste titre une image que l’on se plait à conserver pour illustrer un séjour réussi au Costa Rica.

Jacó et ses plages pour le surf

Sur la côte du Pacifique, Jacó est la station de bord de mer la plus proche de San José, la capitale du Costa Rica, à moins de deux heures de voiture. Jacó profite du développement sans que cela soit déjà trop pesant, il y a un certes un petit air moderne mais avec encore beaucoup d’imperfections qui font partie du charme du Costa Rica.

Playa Jacó, Jacó, Costa Rica
Tamarindo, Costa Rica

Tamarindo ou Tamagringo

La plage de Tamarindo sur la côte Pacifique du Costa Rica est probablement la plus fréquentée du pays par les touristes étrangers, notamment les surfeurs débutants attirés par des vagues plus faciles. Au point de se valoir le surnom peu séduisant de Tamagringo. Il ne faut donc pas s’attendre à découvrir le mode de vie des Ticos, surnom des Costa-Ricains, difficile de vérifier de près la pura vida ici.

Pour être informé des prochains articles, inscrivez-vous ici (c’est gratuit).

6 commentaires

  1. Les collines des Hautes Terres sont ondulantes et verdoyantes; le paysage est quasiment comme une peinture! Un road trip pour voir plus du pays hors de la capitale San Jose est nécessaire, afin de découvrir le « vrai » Costa Rica, avec sa nature et des faunes et flores diverses. Merci du partage!

    Aimé par 1 personne

    • Merci de ton commentaire. Lorsque cela est possible, c’est intéressant de diversifier les angles de visite d’un pays. Après les parcs naturels, les plages, les rues de la capitale, un road trip dans les campagnes donne encore d’autres images du pays.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s