La fin de l’Age d’or de Newport (RI)

(continue in English) – Publié : 24 juillet 2021

Les années 1930 furent fatales pour ces grandes maisons avec la brusque augmentation des taxes foncières. Les fortunes déclinantes affectées par les crises économiques durent se résoudre à vendre où donner leurs biens. Certaines furent détruites, plusieurs devinrent des institutions collectives. Aujourd’hui la Preservation Society of Newport s’efforce de restaurer et d’ouvrir au public les maisons, elle en possède déjà onze.

Vernon Court, c. 1898

Anna Van Nest Gambrill se fit construire cette maison de vacances avec la fortune de son mari avocat décédé et celle que son père avait tiré de ses investissements dans les chemins de fer. Plusieurs détails de l’architecture s’inspire d’un château français. C’est aujourd’hui le National Museum of American Illustration dont l’artiste le plus connu est Norman Rockwell.

Beach Mound, 1900

Ce fut la résidence de Benjamin Thaw, héritier d’une grande fortune de Pittsburg qui se mêla à la bonne société newyorkaise, notamment lors des période estivales passées à Newport afin d’échapper aux canicules des villes.

The Elms, 1901

Au tout début du 20ème siècle, Newport continuait à attirer les familles aisées de New York avant que d’autres modes de vie incluant les voyages à l’étranger gagnent en intérêt. Edward Julius Berwind enrichit par l’extraction du charbon se fit construire une réplique du château d’Asnières près de Paris. Ses terrasses sont décorées de sculptures et de vases ornementaux. Après sa mort, sa sœur lui succéda jusqu’à sa propre mort en 1961.

En comparant avec l’original, il y a bien sûr quelques variations. La déviation la plus sensible à l’œil dans la version américaine serait la frise supérieure, son épaisseur apparaissant contraire aux équilibres esthétiques habituels. En réalité il s’agit d’une disposition pratique afin de cacher les chambres du personnel au niveau supérieur.

Newport :

Asnières :

Le vaste parc a été en partie reconstitué comme au temps de sa splendeur. Il y a notamment un jardin en contrebas, orné de beaux marbres et dominé par d’élégants pavillons.

A la suite de la disparition des propriétaires initiaux, la Preservation Society of Newport parvint à acheter The Elms afin de l’ouvrir au public. Malheureusement l’essentiel du riche intérieur a été vendu aux enchères.

Rosecliff, 1902

Graham Fair, un immigrant irlandais, fit fortune dans les mines d’argent du Nevada. Sa fille Theresa en ayant hérité se fit construire une résidence inspirée par le Grand Trianon de Versailles.

Les jardins qui ouvraient sur l’océan furent le lieu de grandes fêtes réunissant la bonne société en villégiature.

En 1971, les derniers propriétaires offrirent Rosecliff à la Preservation Society of Newport.

Clarendon Court, 1903

Il est dit que Edward Collings Knight, Jr. hérita de la fortune de son père mais pas de ses talents dans les affaires de chemin de fer. Il sut par contre très bien dépenser l’argent reçu et Clarendon en est un bon exemple. Copié d’un projet de manoir anglais du 18ème siècle. La maison changea de mains plusieurs fois mais reste une résidence privée.

Bellevue House, 1907

L’architecture extérieure reprend le style colonial américain. Ce sont cependant les jardins qui font la réputation de Bellevue House, une douzaine de types différents s’y déploient, embellis de plusieurs folies. Il s’agit d’une propriété privée, moins facile à visiter, cela montre un nouvel intérêt pour ces maisons anciennes de la part de personnes fortunées.

Champ Soleil, 1929

Ce fut peut-être la dernière des grandes maisons de vacances construite à la fin de l’Age d’or, Gilded Age, de Newport. Lucy Wharton Drexel avait hérité de la fortune familiale issue de la banque Drexel. Son attachement pour la France, où elle passait la moitié de son temps, lui fit choisir comme modèle le Pavillon de la Lanterne, une dépendance du château de Versailles. La maison est toujours une résidence privée.

Durant une année normale, plus d’un million de visiteurs viennent admirer et rêver à ces belles endormies qui se réveillent doucement. Si une demi-journée permet d’effectuer le circuit en longeant Bellevue Avenue et en revenant par Cliff Walk, il faut compter un minimum deux jours pour avoir aussi le temps de visiter l’intérieur de celles qui sont ouvertes au public.

La première partie de cette présentation des belles maisons de Newport peut-être trouvée ici.

Pour être informé des prochains articles, inscrivez-vous ici (c’est gratuit).


Articles sur les Etats-Unis :

Voyage aux Etats-Unis

Pour être informé des prochains articles, inscrivez-vous ici (c’est gratuit).


2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s