Bretton Woods (NH)

(continue in English) – Publié : 8 août 2021

En 1944, cette petite localité de l’état du New Hampshire a été le centre du monde pendant quelques jours.

Alors que je préparais un itinéraire entre Toronto et la côte du Maine, traversant le nord de la Nouvelle-Angleterre, un nom m’accrocha l’œil sur la carte, Bretton Woods, me renvoyant à mes cours d’économie de mes années scolaires et universitaires. Je ne m’étais jamais donné la peine de vérifier la localisation exacte de l’endroit où la conférence monétaire prit place, c’est donc avec un peu de surprise que ce lieu virtuel prenait une dimension géographique précise.

A partir de là, il devenait évident que je me devais de faire un détour, même si je redoutais les pentes des alentours pour ma voiture vieillissante de l’époque.

Aujourd’hui la grande bâtisse blanche a retrouvé la sérénité des hôtels de luxe. De son vrai nom Mount Washington Hotel, on y jouit d’une vue directe sur le plus haut sommet du nord-est des Etat-Unis, culminant à 1.916 mètres, 6.288 pieds, d’altitude.

L’hôtel fut initialement construit en 1900 par un investisseur ayant fait fortune dans le commerce du charbon. Il faut peut-être y trouver une raison pour la blancheur éclatante des murs. De même que la propriété changea plusieurs fois de mains, le bâtiment fut à plusieurs reprises restructuré et rénové, conservant cependant sa traditionnelle forme en Y.

L’hiver les pistes de ski ne sont pas très loin, l’été l’hôtel est littéralement entouré par pas moins de deux parcours de golf. De nombreuses autres activités sont également proposées pour s’adapter à l’évolution des habitudes des visiteurs.

De grandes galeries accueillent les moins actifs, cherchant essentiellement un moment de repos dans un bel environnement naturel. Les galeries ombragées par des portiques majestueux offrent une vue grandiose sur un vaste paysage de montagnes, les pentes boisées montent jusqu’aux sommets dominés par le Mount Washington à la cime dégarnie.

A l’intérieur on retrouve l’ambiance feutrée des salons des établissements de prestige, l’aménagement un peu suranné donne cependant une impression de grand confort. On imagine facilement les tractations de couloirs entre représentants de pays jouant de leur influence pour orienter les décisions.

Les Accords de Bretton Woods

Au lendemain de la seconde guerre mondiale il convenait de remettre de l’ordre dans le système monétaire international. Une conférence fut donc organisée en juillet 1944 où les 44 nations alliées envoyèrent des délégations. Les Britanniques étaient conduits par John Maynard Keynes, au sommet de sa gloire, les Français par Pierre Mendès France qui devint Premier ministre par la suite. Mais les débats opposèrent essentiellement les Etats-Unis, en pleine ascension économique, et le Royaume Uni, l’ancienne puissance dominante.

L’objectif collectif était de faciliter le commerce international en s’appuyant sur des monnaies convertibles aux parités aussi fixes que possible. Le Fonds Monétaire International (FMI) fut créé à cette occasion pour aider à la stabilisation des économies chancelantes. Les Accords de Bretton Woods régulèrent la vie monétaire durant une trentaine d’années.

Autour de Bretton Woods

La région autour du Mont Washington est faiblement peuplée. Essentiellement couverte de forêts, sa nature préservée en fait une destination de choix pour les habitants des grandes villes du nord-est américain.

Parmi les attractions de la région, figure le train historique Conway Scenic Railroad assurant des excursions touristiques. Il permet de découvrir les paysage sous un autre angle, notamment en automne. Réutilisant d’anciennes voies de chemin de fer, la vitesse n’étant pas son objectif, les passagers descendant même sur les rails pendant que la locomotive manœuvre.

Il existe aussi un autre train touristique permettant d’atteindre le sommet du Mont Washington, le Cog Railway, en opération depuis 1869. Pour tenir compte de la forte pente, ses locomotives possèdent une forme particulière. Autre disposition spéciale, la locomotive est placée derrière l’unique wagon qu’elle pousse dans la pente.

La région est principalement couverte par la forêt nationale de White Mountain qui couvre 280.000 hectares. La forêt offre de nombreuses randonnées de longueurs et de difficultés pour tous les niveaux. La saison automnale est particulièrement prisée.

La chapelle Saint John de Highland est souvent photographiée pour son cadre forestier contrastant avec ses murs blancs aux formes typiques.

Pour être informé des prochains articles, inscrivez-vous ici (c’est gratuit).


Articles sur les Etats-Unis :

Voyage aux Etats-Unis

Pour être informé des prochains articles, inscrivez-vous ici (c’est gratuit).


7 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s