Introduction à Terre-Neuve-et-Labrador

(continue in English) – Dernière mise à jour : 26 août 2022

Terre-Neuve-et-Labrador est la Province située le plus à l’est du Canada. Elle se compose de deux masses terrestres distinctes séparées par le détroit de Belle Isle. Il y a tout d’abord l’île de Terre-Neuve avec 92% de la population pour seulement 27% des terres. Le reste se trouve au Labrador, prélevé sur le territoire du Québec en 1927 par une décision unilatérale du Conseil Privé du roi.

Ce n’est qu’en 1949 que le dominion resté britannique jusque-là résolut de se joindre au Canada, au bout du troisième referendum sur le sujet.

Avec un peu plus d’un demi-million d’habitants, la province ne représente qu’à peine 1% de la population canadienne. Ce pourcentage ayant tendance à régresser en raison du manque d’opportunité économique poussant les jeunes générations à chercher du travail plus à l’ouest.

L’Anse aux Meadows

C’est à L’Anse aux Meadows que l’Europe et l’Amérique se sont rencontrées, autour de l’An Mil. Après avoir hivernés quelques années les voyageurs venus d’Islande ont cessé de revenir. Ce n’est que dans les années 1960 que cette première rencontre fut attestée avec la découverte d’une épingle à vêtement. Depuis, la base des Vikings précurseurs a été reconstituée et se visite comme un saut dans le temps.

St. John’s

Du haut de Signal Hill, on comprend aisément que le havre de St. John’s soit rapidement devenu un lieu recherché par les pêcheurs européens lors de leurs campagnes de pêche sur les Grands Bancs, dès le 16ème siècle. Les Anglais en firent la capitale de la colonie de Terre-Neuve repoussant progressivement les autres nationalités. La ville profite de l’exploitation de pétrole offshore et regroupe 40% de la population de la province (plus).

Petty Harbour

A environ 13 kilomètres, 8 miles, de St. John’s, Petty Harbour est un ancien port de pêche ayant gardé son caractère. On y voit notamment ces quais en bois comme dans l’ancien temps. Il fut tout d’abord occupé par des pêcheurs français il y a 500 ans, son nom « petty » vient d’ailleurs de « petit ». L’ancien port de pêche est si typé qu’il fut utilisé comme décor dans plusieurs films. La venue de visiteurs pour la journée constitue sa principale ressource.

Bonavista

Le Cap Bonavista est souvent visité par les baleines. Un phare de 1843 veille sur la côte déchiquetée par les déferlantes. Le port intérieur de Bonavista fut fréquenté par les flottes de pêche des Européens depuis le 16ème siècle. Du 19ème au début du 20ème siècle, les magasins Ryan furent le siège d’une affaire prospère, les pêcheurs y cédaient leur poisson contre du matériel du magasin. Ce système de troc se faisait généralement à l’avantage du marchand.

Gros-Morne

Le parc national du Gros-Morne protège une fraction du manteau terrestre qui se trouve exposé à la suite de la friction des plaques tectoniques. Situation rare qui permet d’en apprendre davantage sur la composition de la surface du globe, le centre d’accueil présente une exposition très instructive. Il existe aussi plusieurs randonnées parcourant notamment les paysages désolés, remontés des profondeurs. Le site est inscrit depuis 1987 à la liste du patrimoine mondial dressée par l’UNESCO.

Labrador City

Labrador City est née de la mine, mine de fer dont d’importantes réserves ont été identifiées au Labrador ainsi que pour d’autres minerais. Cela ravive la polémique du rattachement de cette portion du Québec à Terre-Neuve en 1927. Avec seulement 8% de la population de la province mais 73% des terres et de nombreuses ressources, l’existence d’un drapeau distinct n’est pas fortuit. Labrador City se voit en capitale d’une entité territoriale distincte, alors que son origine industrielle n’est encore que trop voyante (plus).

Route Trans-Labrador

Entre Labrador City et Blanc Sablon, la longueur de la route Trans-Labrador dépasse 1100 kilomètres, 680 miles. La route traverse des régions sauvages et peu peuplées où il faut rouler plusieurs heures pour faire le plein d’essence. Une partie de l’aventure disparaitra avec l’asphaltage de toute la distance. Il s’agit de désenclaver la côte du Labrador où de petites communautés n’étaient accessibles que par de coûteux caboteurs.

Red Bay

Dans les années 1500, des baleiniers basques d’Espagne et de France établirent une importante base baleinière à Red Bay. Les baleiniers devaient opérer sur la terre ferme pour conditionner l’huile de baleine qui servait aux lampes en Europe. Pendant cette période on estime que 20 000 baleines furent tuées, la baie tient son nom du sang qui la colorait.

Phare de Point Amour

Le phare de Point Amour est le plus haut de la côte Atlantique du Canada à 46 mètres, 150 pieds, au-dessus du niveau de la mer. Le phare a été construit en 1850 pour guider les navires à franchir le détroit de Belle Isle séparant le Labrador de Terre-Neuve. Il se visite dans un état proche de l’époque de sa construction en 1850.

Battle Harbour

Une petite île au large du Labrador, Battle Harbour, fut de fait la capitale informelle de ce territoire encore inorganisé. Dans les années 1770 des pêcheries se sont installées là, tirant profit de la proximité avec des lieux de pêche abondants en morue. Le déclin puis le moratoire sur cette espèce ont fait de Battle Harbour une île fantôme. Elle fut classée lieu historique au tournant du siècle, des maisons rénovées reçoivent des visiteurs pour quelques nuits.

Pour être informé des prochains articles, inscrivez-vous ici (c’est gratuit).

Introduction au Canada

 

Pour être informé des prochains articles, inscrivez-vous ici (c’est gratuit).

8 commentaires

  1. Un article exhaustif de Terre-Neuve-et-Labrador. C’est une province du Canada que je ne connais pas très bien, mais c’est une région charmante, avec l’influence subtille européenne…si je reviens au Canada, j’essayerai de visiter cette province unique!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s