Punta del Este

(continue in English) – Dernière mise à jour : 21 janvier 2023

Son nom semble indiquer qu’il s’agit du point se trouvant le plus à l’est sur la côte uruguayenne. Il n’en est rien, au mieux ce serait plutôt l’endroit le plus au sud du pays. Il s’agit d’une pointe rocheuse fermant la large baie d’une centaine de kilomètres commençant à Montevideo. Ensuite la côte remonte vers le nord.

C’est avant tout et surtout une station balnéaire. En pleine saison estivale il y a du monde partout et les places de stationnement sont difficiles à trouver. Dès la demi-saison cependant, la taille des buildings semble surdimensionnée pour le peu de personnes rencontrées dans les rues. En hiver, cela ressemble très vite à une ville fantôme. La ville compte pourtant officiellement autour de 10.000 habitants, mais ce sont les résidents temporaires et la fluctuation de leur nombre selon les saisons qui décident du rythme de la ville.

C’est la station chic d’Uruguay, elle est aussi très fréquentée par les Argentins, ils cherchent à s’éloigner des eaux polluées du Rio de la Plata, les côtes plus au sud devenant rapidement trop froides. Punta del Este attire aussi les gens fortunés et les célébrités d’Amérique Latine, on y trouve des night-clubs et des casinos, comme le Conrad.

Le port de plaisance compte des yachts de standing, reflétant bien la population aisée fréquentant la station.

Il y a encore quelques bateaux de pêche, leurs coques colorées contrastent avec le blanc uniforme des plaisanciers. Tout un quai est réservé aux pêcheurs, le matin ils y vendent le produit de leur sortie en mer.

Le phare de 1860 guide les bateaux vers le port de Punta del Este. De ses 45 mètres, il participe aussi à la navigation des navires autour de l’estuaire du Rio de la Plata.

A proprement parler, Punta del Este désigne seulement la pointe rocheuse au bout de la presqu’île. Autrefois c’est là que le village de pêcheurs s’était installé. Leurs modestes maisons ont été remplacées depuis longtemps par de belles villas, dans cette partie il n’y pas de constructions en hauteur mais des maisons individuelles aux styles très éclectiques.

C’est dans ce quartier que se trouve l’église de la Candelaria, achevée en 1911.

Si Punta de l’Este est réputé pour ses longues plages de sable, la pointe est au contraire bordée de rochers où les vagues viennent se fracasser.

Le port ou les rochers font un décor parfait pour suivre le coucher de soleil, le thermos et la calebasse pour le maté ne sont jamais très loin dans ces moments.

La Mano en la Arena

Ces cinq doigts géants émergeant du sable de la Playa Brava constituent le monument le plus popularisé de Punta del Este. Cette sculpture date de 1982, elle fut imaginée par l’artiste chilien Mario Irarrázabal. Elle figure depuis sur des millions de photos-souvenirs, nombreux sont les visiteurs à venir prendre la pose, comme ce jour-là l’équipe d’Espagne de rugby.

Casapueblo

A une douzaine de kilomètres du centre de Punta del Este, à Punta Ballena, se trouve une étrange construction accrochée à la falaise plongeant vers la mer. Casapueblo est l’œuvre baroque de Carlos Páez Vilaró, un artiste uruguayen multidisciplinaire. Il commença par construire un atelier, puis sa maison avec du bois flottant trouvé sur les côtes. Enduit de ciment, badigeonné de blanc, il en fit une sculpture géante, grandissant avec les années, ajoutant de nouvelles pièces, des terrasses, des étages selon l’inspiration, jusqu’à sa mort en 2014.

Aujourd’hui Casapueblo contient un musée, une cafeteria, un restaurant et un hôtel, toujours avec ce même style atypique ou les lignes droites sont proscrites.

Pour être informé des prochains articles, inscrivez-vous ici (c’est gratuit).

 

Articles sur l’Uruguay :

Palacio Salvo, Montevideo, UruguayPalacio Salvo, Montevideo, Uruguay

Montevideo : Top 10

Capitale d’un petit pays pris en tenaille entre deux géants, Montevideo se doit d’affirmer sa personnalité pour ne pas être considéré comme un faubourg de Buenos Aires. Fondée en 1724, la ville fut disputée entre Espagnols et Portugais, les Anglais occupant aussi la ville en 1807. Passé agité qui conduit à une ouverture d’esprit plus marquée en Uruguay que chez ses voisins.

Colonia, la ville coloniale

Colonia est la plus ancienne ville d’Uruguay, son port fortifié fut créé par les Portugais en 1680 pour concurrencer le Buenos Aires des Espagnols établit un siècle plus tôt sur l’autre rive du Rio de la Plata. Par la suite Colonia changea plusieurs fois de mains, Espagnols et Portugais reprenant successivement le dessus lors des nombreux affrontements entre les deux puissances. Colonia se trouva longtemps sur la frontière séparant les deux empires coloniaux, jusqu’à la formation de l’Uruguay.

Calle de los Suspiros, Colonia, Uruguay
Punta del Este, Uruguay

Punta del Este

C’est avant tout et surtout une station balnéaire. En pleine saison estivale il y a du monde partout et les places de stationnement sont difficiles à trouver. Dès la demi-saison cependant, la taille des buildings semble surdimensionnée pour le peu de personnes rencontrées dans les rues. En hiver, cela ressemble très vite à une ville fantôme. La ville compte pourtant officiellement autour de 10.000 habitants, mais ce sont les résidents temporaires et la fluctuation de leur nombre selon les saisons qui décident du rythme de la ville.

Punta del Diablo

En arrivant de Punta del Este et ses immeubles de standing, Punta del Diablo offre une tout autre apparence, un peu déconcertante. Cela ressemble au premier regard à un mélange de port de pêche et de squat à moitié abandonné. Les bateaux sont tirés sur la plage, entourés de maisons auxquelles le terme local de cabanas semble plus approprié.

01-forteresse-santa-teresa-uruguay

Forteresse Santa Teresa

La construction de la forteresse commença avec les Portugais en 1762 et fut par la suite achevée par les Espagnols après 1793. Pendant longtemps, la région occupée aujourd’hui par l’Uruguay fut d’abord le champ d’affrontement de l’Espagne et du Portugal, au point de rencontre de leurs empires sud-américains respectifs. Les dispositifs militaires y furent donc nombreux, changeant de mains en fonction des batailles ou des traités signés en Europe.

Pour être informé des prochains articles, inscrivez-vous ici (c’est gratuit).

4 commentaires

  1. La ville de Punta del Este est si jolie! J’ai entendu parler de cette ville uruguayenne, et tes photos montrent la beauté de ses plages, ses batîments, son ambience…la Casapueblo a l’air comme des maisons de Gaudi en Barcelone, et j’aimerais visiter pour la voir. Merci pour tes observations!

    Aimé par 1 personne

    • Punta del Este est situé en Uruguay, mais surtout en Amérique latine, c’est un peu un endroit de référence sur le continent où toutes les nationalités se retrouvent. Le rapprochement avec Gaudi est très judicieux, deux fortes visions très personnelles conduisant à des oeuvres atypiques.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s