Bocas del Toro

(continue in English) – Dernière mise à jour : 26 décembre 2022

Bocas del Toro est la version caraïbéenne la plus aboutie du Panama. Il s’agit d’un archipel d’une dizaine d’îles situées à faible distance du littoral, soit à une demi-heure de water-taxi au large de la côte atlantique depuis Almirante. Au départ de Panama City, il est possible de s’y rendre en avion par un court vol intérieur, alors que le trajet par la route prend près d’une journée, avec notamment la traversée de la cordillère de Chiriqui aux routes tortueuses.

Autrefois il s’agissait d’un port bananier, bousculé par les crises que traversa l’exploitation de ce fruit, il a su se reconvertir en gardant son caractère et sans se livrer au bétonnage.

A mesure que le tourisme se développe au Panama, Bocas del Toro s’impose comme une destination majeure, jouant de son ambiance caribéenne, rassemblant les codes d’autres destinations similaires, cherchant à développer ses activités de loisirs et l’écotourisme.

Une autre carte, plus dans la couleur locale. En fait, l’île Colon où se trouve Bocas del Toro est un peu plus au nord.

En arrivant par la mer, on commence par voir un premier rang de constructions en bois édifiées sur pilotis. Pour beaucoup il s’agit d’hôtels de standing. Ils disposent généralement d’une terrasse servant aussi bien de ponton pour l’amarrage des barques que de salle de restaurant au ras de l’eau.

Derrière ce front de mer, les rues sont essentiellement occupées par les piétons entre lesquels les cyclistes slaloment tranquillement. On ressent tout de suite une ambiance décontractée accentuée par une faible circulation automobile.

Le long des rues, toutes sortes de boutiques ont poussé, chacune cherchant à attirer l’œil des passants et donc leurs achats.

Les services touristiques se font chaque année plus nombreux. Chacun semble devenir un expert ou un spécialiste de quelque chose. Chaque fin de journée en marchant dans les rues de la ville on se voit inlassablement proposer toutes sortes d’activités.

Visiblement les infrastructure publiques n’ont pas vraiment suivie. Sur la place centrale ombragée de grands arbres, le kiosque à musique attend bien seul la prochaine fête. Au fond la façade de la mairie semble se dissimuler.

La caserne de pompier aligne ses véhicules vétustes, y compris une ancienne pompe construite en 1914 et en service jusqu’en 1981. Elle pompait directement l’eau de mer.

L’habitat ancien, même un peu délabré, a été préservé et continue d’être utilisé par la population locale. Traditionnellement construites en bois et le plus souvent sur pilotis, les maisons doivent affronter le climat tropical et ses tempêtes rageuses.

Les plages ne sont jamais loin. Celles se trouvant à proximité de la ville servent aussi de terrain de football. On y fait facilement une courte promenade, mais ce ne sont pas les plages les plus belles.

Pour trouver de belles plages, il faut aller un peu plus loin, souvent sur une autre île, moins habitée. Il est alors habituel de s’éloigner en utilisant les water taxis dont l’activité bourdonnante est permanente durant le jour.

Pour être informé des prochains articles, inscrivez-vous ici (c’est gratuit).

Articles sur le Panama :

Le Canal, Panama

Panama City : Top 10

Le canal bien sûr, à en oublier le pays et la ville homonymes. Pourtant la capitale de ce petit pays coupé en deux par le canal possède une histoire bien plus ancienne que la célèbre voie maritime. On retrouve les marques de ce passé éparpillées dans une agglomération un peu intimidante pour le visiteur. Il faut savoir ce que l’on veut visiter et s’organiser en conséquence.

Portobelo, le coffre-fort espagnol

Portobelo sur la côte atlantique du Panama a servi de coffre-fort aux Espagnols pendant les premiers temps de la colonisation, lorsque l’idée dominante était d’extraire le plus d’or et d’argent possible et de les convoyer vers l’Espagne. Toutes les ressources collectées au sud passaient par Lima puis traversaient l’isthme par voie terrestre et se réembarquaient à Portobelo.

Portobelo, Panama
Entrée du fort San Lorenzo, Panama

Fuerte San Lorenzo

Depuis 1601, le fort San Lorenzo garde l’entrée du rio Chagres. En combinaison avec Portobelo, le fort participait à la défense de la côte Caraïbe du Panama.

Boquete et son café

L’altitude procure à Boquete une agréable température constante toute l’année. Tirant profit de cette particularité climatique, de nombreux occidentaux s’y sont installés depuis longtemps, notamment pour créer des plantations de café.

Boquete, Panama
Bocas del Toro, Panama

Bocas del Toro

Bocas del Toro est la version caraïbéenne la plus aboutie du Panama. Il s’agit d’un archipel d’une dizaine d’îles situées à faible distance du littoral, soit à une demi-heure de water-taxi au large de la côte atlantique. Autrefois il s’agissait d’un port bananier, bousculé par les crises que traversa l’exploitation de ce fruit, il a su se reconvertir en gardant son caractère et sans se livrer au bétonnage.

La Panaméricaine au Panama

La route panaméricaine figure parmi les rêves de road trip les plus attirants. De Prudhoe Bay en Alaska jusqu’à Ushuaia en Argentine, la route panaméricaine va d’un bout à l’autre du continent américain sur 25.000 kilometres.

Pour être informé des prochains articles, inscrivez-vous ici (c’est gratuit).

8 commentaires

  1. Un endroit tropical et décontracté! Ça semble un peu comme Cuba (bien que je n’y sois pas allée) ou Carthagène, avec des maisons colorées. J’imagine qu’on passe du temps tranquil pendant l’été, avec une bière et des jolies vues de la plage et de la nature. Merci bien du partage!

    Aimé par 1 personne

    • I suppose the Spanish influence must play a part in this similarity and the wooden material. When you see these well-painted and well-kept houses, you immediately get a nice feeling of exoticism and sunshine. Thank you for this interesting comparison.

      Aimé par 1 personne

  2. Valters cousin lives and works in Panama, and we had plans to visit him, but then the pandemic struck and so did our travel plans. I know now that the old city’s heart, popular for its lively dining and nightlife scene, is a wonderful place to explore. Thanks for sharing and have a nice day 🙂 Aiva

    Aimé par 1 personne

    • It’s a chance to visit Panama City with a local as not all areas are safe, even near Casco Viejo you have to be careful. Otherwise, this old historical quarter gives a good idea of the Spanish colonial style. I hope you can make this trip soon!

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s