Introduction au Nunavut

(continue in English) – Publié : 21 octobre 2021

Le Nunavut est un vaste territoire occupé par moins de 40.000 habitants, regroupés dans 26 communautés isolées. Les Inuits représentent plus de 80% de la population. Dans ces îlots urbains entourés d’une immense toundra, il faut aussi se laisser dépayser par les mots en inuktitut rencontrés çà et là.

Le Nunavut devint un Territoire distinct le 1er avril 1999, avec Iqaluit pour capitale. Depuis, les administrations fédérales et territoriales se sont renforcées et fournissent la première source d’emploi.

Iqaluit

Toundra

Dans la toundra, le sous-sol est gelé en permanence, le pergélisol, alors que la surface peut dégeler pendant le court été. Comme l’eau ne peut pénétrer, des lacs et des marais se forment. Il est autorisé de camper librement dans la toundra, mails cela requiert de la préparation et du matériel adéquat. Bien que sédentarisés, les Inuits aiment encore pratiquer occasionnellement le camping traditionnel pendant l’été.

Iqaluit

C’est la capitale du Territoire de Nunavut, située 300 kilomètres au sud du Cercle Arctique. Au recensement de 2016 on comptait une population de 7740 personnes. En inuktitut, Iqaluit signifie « endroit poissonneux », pendant un temps l’endroit fut appelé Frobisher Bay, du nom de son découvreur en 1576. Ce fut au départ une base militaire américaine (plus).

Assemblée Législative

L’assemblée réunit des membres élus dans 22 circonscriptions, couvrant toutes les communautés dispersées. Il n’y a pas de partis politiques et le gouvernement exerce de manière consensuelle. Tout en s’entourant de nombreux objets symboliques représentant le particularisme du Nunavut, l’Assemblée fonctionne selon le parlementarisme britannique.

Compagnie de la Baie d’Hudson

La Compagnie de la Baie d’Hudson a joué un rôle essentiel dans la formation du Canada. Elle a été créée en 1670 , ses postes se sont installés un peu partout au Nunavut, notamment près d’Iqaluit. Les bâtiments historiques sur la plage d’Apex ne sont plus utilisés pour le commerce, alors que le bâtiment principal a été transporté au centre d’Iqaluit pour servir de musée.

Bâtiments aux formes bizarres

Iqaluit semble être un champ d’expérimentation pour la conception de bâtiments aux formes différentes de ce qui se rencontre ailleurs. Les conditions climatiques extrêmes expliquent cette originalité, ainsi que de devoir recourir à la préfabrication venue de loin car sur place les ressources de production sont limitées. La palme de l’originalité revient probablement à la cathédrale anglicane saint Jude, construite en forme d’igloo.

Habitations

En raison du pergélisol, les maisons sont construites sur des pilotis, un mètre au-dessus du sol. Dans le temps les Inuits habitaient un igloo en hiver et une tente en été. Depuis, les autorités ont mis en place des programmes de logement pour les Inuits. Ainsi, la moitié des habitants du Nunavut habitent des logements sociaux et il en manque encore beaucoup.

Nunatta Sunakkutaangit Museum

Le musée a trouvé sa place dans un bâtiment reconverti du complexe de la Compagnie de la Baie d’Hudson construit initialement à Apex. Il s’agit du seul musée du territoire, sa vocation est à la fois de présenter des œuvres d’arts inuites mais aussi de montrer le mode de vie antérieur à la sédentarisation. Les artistes autochtones sont invités à y vendre leurs œuvres, ce qui permet d’organiser une source de revenu pour les financer.

Art

Le style graphique inuit recourt souvent au naturalisme, les animaux servant à exprimer des valeurs traditionnelles. Par exemple le corbeau est une figure centrale des mythes inuits, la légende lui attribue la création du monde. Autrefois les créateurs utilisaient les matériaux disponibles sur place, la pierre, l’ivoire ou les os. Il y a aussi la présence constante de l’inuksuk servant aussi de façon grandissante de symbole national au Canada.

Sylvia Grinnell Park

Le parc territorial commence à un kilomètre, 0.6 mile, d’Iqaluit. La petite partie accessible au public se trouvant avant la rivière, au-delà, le public n’est pas autorisé à pénétrer. On y a identifié des vestiges archéologiques, rien de très spectaculaire. Occasionnellement on y voit passer les caribous et les ours polaires. Le parc sert surtout à prendre l’air sur des chemins tracés dans la toundra à proximité de la ville (plus).

Apex

Apex se trouve à quelques kilomètres d’Iqaluit, c’est là que les Inuits eurent le droit de s’installer lorsqu’Iqaluit était une base militaire américaine et que certains Inuits commencèrent à y travailler. Aujourd’hui, il y reste environ une soixantaine de familles vivant pour la plupart dans des maisons préfabriquées fournies par le gouvernement. Il y a une église et une école, mais pas d’eau courante, elle doit être livrée par camion municipal.

Pour être informé des prochains articles, inscrivez-vous ici (c’est gratuit).

Introduction au Canada

 

Pour être informé des prochains articles, inscrivez-vous ici (c’est gratuit).

18 commentaires

  1. Très fascinant! Nunavut a l’air comme celui du Groenland, peut-être à cause des habitants d’Inuits. C’est une territoire moins connue au public, mais utile à découvrir pour apprendre plus de l’histoire et de la culture canadiennes.

    Aimé par 1 personne

  2. Je sais que ce n’est pas la même chose mais cet article m’a replongée au coeur du Nunavik du roman « Nirliit » de Juliana Léveillé-Trudel que j’ai eu le plaisir de rencontrer près de chez moi.
    J’imagine que les habitudes de vie au Nunavut et au Nunavik ont des similitudes.

    Aimé par 1 personne

  3. C’est moins « jolie » que les régions précédentes (question de goût) mais la partie culturelle m’a l’air vraiment très intéressantes car elle est plus indigène qu’ailleurs. J’avoue que je suis souvent fascinée par l’histoire de ceux qui à qui « on » a pris la place, car trop souvent, on a pris leur culture sous l’angle du mépris et trop souvent à tort.

    Aimé par 1 personne

      • Je ne sais pas si on peut parler de « choix » pour les premiers habitants. Mais j’ai remarqué que les gens n’en partent pas facilement, les Inuits restent majoritairement sur place plutôt que d’émigrer au sud. Quant à ceux du sud qui viennent pour y travailler, beaucoup restent après la retraite, complètement séduits par le pays. Paradoxalement, ils le quittent en été quand il y a le moins à faire.

        Aimé par 1 personne

      • C’est exactement le sens de mon propos. Qu’est-ce qui fait que nos ancêtres lointain se sont retrouvés à rester dans leur région.

        Par contre intéressant de voir que les gens apprennent à apprécier Nunavut à l’usage.

        Aimé par 1 personne

    • C’est un cadre de vie tellement extrême par rapport à ce que nous connaissons. Iqaluit semble un peu artificielle en installant une ville dans ce milieu, mais c’est encore le moyen le plus facile pour l’approcher.

      J’aime

Répondre à sunnydaysinseattle Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s