Luxembourg, la Villa Vauban

(continue in English) – Publié : 30 décembre 2021

Lors du congrès de Vienne de 1815, le Luxembourg fut déclaré pays neutre et en conséquence sa capitale devait détruire les fortifications qui en faisait l’une des principales places fortes d’Europe, à la source de nombreux affrontements entre la France et l’espace germanique.

Les fortifications conçues par Vauban furent alors remplacées par de grands espaces verts bordant une partie du centre-ville. C’est là que la Villa Vauban fut édifiée en 1873 et appartint à une succession de grands entrepreneurs. De 1952 à 1958, la Cour de Justice de la Communauté Européenne s’y installa. Puis de 1991 à 1995 elle servit de maison de ville au Grand-Duc Jean pendant les travaux du Palais grand-ducal.

Aujourd’hui la Villa Vauban présente les collections d’art de la Ville de Luxembourg.

Les collections sont présentées par thèmes successifs. Le Luxembourg ayant longtemps fait partie du même ensemble territorial que les actuels Pays-Bas, on y trouve une forte représentation des œuvres du siècle d’or de la peinture hollandaise au 17ème siècle.

Outre la grande maitrise technique des artistes de l’époque, on retrouve régulièrement les mêmes thèmes comme les scènes campagnardes, les périodes de gel transformant les canaux en patinoire, ou les moments coquins dans les auberges.

Les peintres classiques italiens sont également bien représentés. Il faut tenir compte de la forte communauté italienne au Luxembourg et de l’attrait que représentaient les pays d’Europe du sud pour les voyages. Ainsi Canaletto qui peignit de nombreuses vues de Venise pour les voyageurs aisés du 18ème siècle a trouvé sa place dans les collections.

La peinture française ne fait principalement son apparition qu’au 19ème siècle, sans aller cependant jusqu’à la période impressionniste. Ce sont plutôt des toiles de facture classique qui séduisirent les collectionneurs luxembourgeois.

Certaines salles contiennent des œuvres rassemblées selon un thème précis, comme les peintures marines ou les portraits miniatures. Ceux-ci étaient fréquents avant l’apparition de la photographie, afin de conserver les traits des personnes.

Une salle rend hommage aux grands donateurs qui ont légué leurs collections à la ville de Luxembourg, contribuant ainsi au fonds artistique de la Villa Vauban. Il s’agit de Jean-Pierre Pescatore, Leo Lippmann et Jodoc Frédéric Hochhertz.

Les collections présentent aussi plusieurs sculptures, disposées dans les espaces entre les salles.

D’importants travaux d’agrandissement furent menés jusqu’en 2010 afin de pouvoir augmenter les surfaces d’exposition et d’accueil du public. Principalement menés en sous-sol, les travaux dégagèrent la base de la fortification de Vauban.

Ces nouveaux espaces permettent plus facilement la mise en place d’installations comme Immersive space « Art[e]motion » de Daniel Wangen.

La collection permanente est installée au rez-de-chaussée et au sous-sol, les deux étages sont consacrés aux expositions temporaires, donnant autant de bonnes raisons de visiter la Villa Vauban de nouveau. Cela donne aussi une idée de la qualité de la vie culturelle à Luxembourg.

Pour être informé des prochains articles, inscrivez-vous ici (c’est gratuit).


Articles sur le Benelux

Pour être informé des prochains articles, inscrivez-vous ici (c’est gratuit).

2 commentaires

    • Cela illustre bien le bon niveau culturel de Luxembourg, à condition de s’intéresser et d’être curieux, il y a beaucoup à voir dans les musées avant de s’ennuyer. Pour le visiteur, ce peut être une solution pour un jour de pluie.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s