Rome, Panthéon

(continue in English) – Publié : 16 avril 2022

Le Panthéon de Rome nous est parvenu presque inchangé depuis sa reconstruction en 125 sous l’impulsion de l’empereur Hadrien. Un témoignage étonnant alors que tant de péripéties jalonnèrent ces 20 siècles d’histoire, le Panthéon est resté pratiquement identique à ce qu’il fut.

Aujourd’hui sa visite est gratuite. Il y a toute la journée une longue file serpentant à travers la Piazza della Rotonda, cherchant à rester à l’ombre autant que possible. Une tenue modeste étant exigée des visiteurs, cela favorise le démarchage lassant de vendeurs de châles destinés à cacher les épaules dénudées.

L’extérieur

L’architecture du Panthéon est sans précédent dans le monde antique, ressemblant à la juxtaposition de plusieurs monuments mis ensemble. Cela commence par une façade classique composée d’un portique de plusieurs rangs de colonnes monolithes se terminant avec un chapiteau corinthien. Le tout est surmonté d’un sobre fronton triangulaire, sa décoration de bronze ayant disparu.

Puis une forme ronde déborde le cadre rectangulaire de l’entrée se prolongeant par une imposante coupole dominant le paysage alentour. Autrefois les murs étaient couverts de marbre, il n’en reste que peu de vestiges. De mêmes les couvertures de bronze furent prélevées pour fondre des canons ou plus tard le baldaquin de Saint Pierre de Rome.

L’intérieur

En pénétrant dans le monument, le regard se porte vers le haut, vers cette voûte percée d’un grand rond ouvrant directement sur les cieux. D’un diamètre et d’une hauteur de 43,30 mètres, 141 pieds, la coupole est une performance architecturale remarquable pour l’époque, la plus grande de l’Antiquité.

La vaste salle circulaire se déploie sans l’obstruction de parois ou de colonnes, révélant un volume que les visiteurs doivent parcourir en longeant le mur dans le sens des aiguilles d’une montre. La décoration est sobre, avec les caissons réguliers de la voûtes et de fausses fenêtres sur la couronne au haut des murs.

Le temple antique

A l’origine le Panthéon était un temple syncrétique de toutes les divinités du vaste empire romain. A l’image de l’empereur Hadrien lui-même, ayant beaucoup voyagé et s’étant familiarisé avec les différentes cultures existantes dans l’empire, le Panthéon manifestait la reconnaissance de la diversité des cultes, parfois des mêmes dieux sous des noms différents selon les régions.

Curieusement aucun dieu ne fut ajouté par la suite, de même que le temple ne fut pas utilisé comme mausolée honorant les grands hommes, contrairement au concept moderne. Malheureusement les représentations de dieux antiques sont remplacées par des statues catholiques, mais l’esprit demeure.

L’église

Le temple fut converti au culte catholique exclusif par le pape Boniface IV au 7ème siècle. L’endroit reste une église, mais l’autel et quelques rangs de sièges semblent un peu perdus dans l’immensité ronde. Au moment des offices la visite est cependant interrompue.

Lors de la fin des Etats pontificaux, la monarchie italienne obtint du Pape que le Panthéon devienne la sépulture des rois, confirmant la vocation moderne du monument.

Les gloires nationales

Il avait fallu attendre la Renaissance pour que les personnes importantes dont la disparition causa de l’émotion, soient honorées par une sépulture au Panthéon. Cela commença par les artistes comme Raphaël.

A la suite des accords avec la papauté, deux souverains italiens y furent également enterrés, Victor-Emmanuel II (1878) et Humbert Ier (1900). Leurs tombeaux font l’objet d’une présentation solennelle.

Pour être informé des prochains articles, inscrivez-vous ici (c’est gratuit).


Articles sur l’Europe du Sud

Pour être informé des prochains articles, inscrivez-vous ici (c’est gratuit).

10 commentaires

  1. J’ai visité le Panthéon pendant ma dernière visite à Rome en 2017. En fait, il n’y a pas eu de queue pendant ma visite, et j’y suis simplement entrée. Je crois qu’il est parce que j’ai visité Rome pendant l’hiver, du coup il n’y a pas eu autant beaucoup de personnes que l’été, j’imagine…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s