Ushuaia

Ushuaia : Top 10

(continue in English) – Publié: 11 juin 2022

Ushuaia est considérée comme la ville la plus australe du monde, capitale de la Terre de Feu. Fondée en 1884, ce fut longtemps une colonie pénitentiaire puis une base navale. C’est notamment le tourisme au 20ème siècle qui lui permettra de grossir, au point de dépasser 67.000 habitants en 2015. C’est surtout une bonne base pour visiter ce qui se trouve autour.

Uhsuaia, Argentine

01. Le pénitencier

Le pénitencier fut en fonction de 1896 à 1947, il a reçu aussi bien des assassins que des prisonniers politiques. Leur travail, plus ou moins contraint, servit à construire la ville et les infrastructures de la Terre de Feu. Aujourd’hui, les 380 cellules présentent des expositions variées, quelques-unes étant conservées dans l’état de leur dernière occupation.

02. Phare du bout du monde

Dans une des cours du pénitencier ouvertes à la visite, il y a aussi le premier phare du bout du monde (1884) reconstruit à partir de ses vestiges, autour duquel Jules Verne imagina tout un roman. Le vrai phare se trouve à 285 kilomètres, 177 miles, d’Ushuaia et sert aussi de refuge en cas de naufrage avec une réserve de vivres et de bois, en attendant les secours.

03. Monument aux peuples anciens et aux pionniers

Population indigène et pionniers isolés connurent souvent des temps difficiles auxquels le monument rend hommage. Les ailes du goéland rappellent la forme des huttes primitives. Le sort fut tragique pour les populations d’origine, les Yámanas des côtes et les Selknams de l’intérieur, elles furent décimées par les maladies contagieuses à la fin du 19ème siècle.

04. Eglise de la Miséricorde

Son haut clocher jaune accroche l’œil lorsque l’on regarde le quartier du port. L’église a été construite par les forçats, comme beaucoup de bâtiments des premiers temps d’Ushuaia. L’église est au centre d’un complexe occupant tout le bloc. Depuis toujours, la paroisse a accompagné les habitants dans leur vie quotidienne, comme par exemple avec l’école.

05. Maisons de tôle ondulée

Dans les débuts d’Ushuaia, les maisons étaient construites en bois, recouvertes de tôle ondulée, toit et façades. Dans les premières rues parallèles au rivage, on trouve encore de ces maisons de pionniers, souvent peintes de couleurs vives. Cette maison bleue célèbre l’arrivée du premier habitant, Augusto Lasserre, en 1884

06. Parque Nacional Tierra del Fuego

Le parc a été créé en 1960 pour protéger une grande partie de la Terre de Feu, partagée avec le Chili. Le parc couvre 63.000 hectares dont 2.000 sont accessibles au public, plusieurs centaines de milliers de visiteurs y viennent chaque année. C’est là que s’achève la route panaméricaine, commencée 25.000 kilomètres, 15.000 miles plus au nord.

07. Croisière vers l’Antarctique

L’Antarctique devient une destination de plus en plus populaire. Ce voyage pouvant se concevoir soit dans le cadre d’une croisière sud-américaine dont Ushuaia serait l’une des escales, soit les paquebots partent directement depuis Ushuaia. Il peut alors être intéressant de venir sur place et de patienter en attendant qu’une offre de dernière minute se présente dans les agences.

08. Excursion au Canal Beagle

Plusieurs compagnies se disputent le marché des excursions sur le Canal Beagle, l’étroit passage entre les deux océans. Le principal intérêt étant d’observer plusieurs colonies d’animaux comme le Cormoran impérial, le Lion de mer et bien sûr les manchots. Ceux-ci se tiennent plus loin, tous les bateaux ne les visitent pas, de plus leur présence est saisonnière (plus).

09. Isla Martillo

Sur cette île se trouve la seule colonie de manchots à proximité d’Ushuaia. Chaque année, plusieurs milliers de couples s’y retrouvent. Le nombre de visites est volontairement limité. Afin de ne pas perturber les manchots sur leur lieu de nidification, les visites terrestres sont limitées à quatre groupes de vingt personnes par jour, strictement sans aucune interaction (plus).

10. Estancia Harberton

L’estancia fut créée par le missionnaire anglican Thomas Bridges en 1886, dirigeant alors une mission tournée vers les derniers autochtones Yamanas, cruellement décimés par leurs contacts avec les Européens. En remerciement l’Argentine lui offrit les 20.000 hectares qui composent le domaine. Ce sont toujours les descendants de Thomas Bridges qui l’occupent (plus).

Pour être informé des prochains articles, inscrivez-vous ici (c’est gratuit).

Articles sur l’Argentine :

Voyage en Argentine

L’Argentine est le huitième plus vaste pays du monde, cela en fait de l’espace pour le Voyageur. Inévitablement les dimensions apportent de la diversité, des côtes de l’Atlantique aux sommets de la Cordillère des Andes, des canicules tropicales du nord aux frissons polaires de la Terre de Feu.

Buenos Aires : Top 10

BA en plus court, une ville de 48 quartiers. On y sent une ambiance européenne marquée, dans l’architecture et les références culturelles. Il y flotte cependant l’exotisme apporté par la distance, où tout a dû être adapté et réinterprété.

Soho, le quartier chic de Buenos Aires

Soho est le quartier pour flâner, faire les boutiques et prendre un verre. De nombreux résidents étrangers s’y sont établis pour des durées variables, favorisant une ambiance cosmopolite où les voyageurs de passage trouvent facilement leur place.

San Antonio de Areco

A 110 kilomètres, 70 miles, au nord-ouest de Buenos Aires. Cette petite ville ancienne et prospère de 23.000 habitants est réputée pour avoir conservé les traditions rurales ancestrales et notamment celles des Gauchos, ces cowboys des plaines de la Pampa.

Ushuaia : Top 10

La ville la plus australe du monde, capitale de la Terre de Feu. Fondée en 1884, ce fut longtemps une colonie pénitentiaire puis une base navale. Avec le développement du tourosme, c’est surtout une bonne base pour visiter ce qui se trouve autour.

Rencontre avec les manchots de la Terre-de-Feu

Près d’Ushuaia, des miliers de couples de manchots se retrouvent chaque été pour la reproduction avant de repartir vers des eaux plus chaudes afin de se nourrir pendant l’hiver austral. Plusieurs espèces se côtoient sur la même aire de reproduction.

Estancia Harberton

Il s’agit de la première estancia à s’être installée en Terre de Feu du côté argentin, créée par le missionnaire anglican Thomas Bridges. L’habitation fut envoyée en pièces détachées depuis l’Angleterre et assemblée sur place.

Pour être informé des prochains articles, inscrivez-vous ici (c’est gratuit).

 

8 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s