Le Pont de Mostar

(continue in English) – Publié : 20 novembre 2022

Si ce n’était pour son pont, Mostar serait une obscure bourgade des Balkans. 100.000 habitants dans une vallée coupée par une rivière, la Neretva. La rivière est une frontière, non pas une frontière politique, pire, une frontière religieuse. L’Empire Ottoman qui s’étala ici pendant des siècles a laissé des poches de populations musulmanes, face aux Catholiques et aux Orthodoxes. Comme à Sarajevo, la dislocation de la Yougoslavie raviva les lignes de fractures religieuses, chaque communauté tentant alors de contrôler des territoires souvent d’occupation mixte.

A Mostar, les Croates catholiques repoussèrent les Bosniaques musulmans sur la rive gauche et coupèrent les ponts, y compris le pont historique.

Le pont

En novembre 1993, le dernier pont sur la Neretva est détruit, le Stari Most, le Vieux pont de pierre datant des Ottomans en 1566.

Lors de la guerre de Bosnie-Herzégovine (1992-1995), Mostar fut disputé entre les Croates et les Bosniaques, chacun s’assurant l’hégémonie de l’une des rives, alors que les Serbes contrôlaient les hauteurs. Aujourd’hui les communications sont rétablies et les affrontement se tiennent à travers les élections, mais les trois communautés continuent d’entretenir des rapports méfiants.

Le 22 juillet 2004 le pont est officiellement réouvert après sa reconstruction incluant les pierres tombées dans la rivière, notamment les dalles composant le revêtement caractéristique de son tablier.

Le plongeon

Oscillant entre tradition et compétition, plonger du pont a toujours été au cœur d’une certaine ferveur. Les 29 mètres de hauteur demandant cependant un minimum de préparation. Chaque année une compétition de plongeon s’y tient, ajoutant même une tour au centre du pont pour en augmenter la hauteur.

Afin de glaner un peu d’argent auprès des touristes, il arrive que des locaux sautent depuis le pont. Par contre les visiteurs souhaitant se livrer à une telle entreprise doivent prouver leurs capacités, voire en pratiquant depuis le plongeoir disponible en aval.

La vieille ville

Autour du pont, une ville de commerçants s’est développée au temps de l’Empire Ottoman. Bien qu’ayant souffert des combats lors de la guerre de Bosnie, suffisamment de bâtiments ont été réparés pour conserver le caractère ancien autour du pont. Il y avait notamment deux ensembles fortifiés à chaque extrémité. Il y eut ensuite des mosquées, principalement sur la rive nord où le quartier musulman prit de l’ampleur. La maison Muslibegovic est un bel exemple d’habitation ancienne bien conservée.

Les boutiques

Les deux ruelles qui mènent au pont sont aujourd’hui consacrées au commerce typique des lieux touristiques. Cela met de la couleur et de l’animation, au point de détourner l’attention des bâtiments historiques. Outre les marchands de glace et les restaurants, il existe de nombreuses boutiques écoulant les objets rappelant les bazars orientaux.

Les religions

Les divisions religieuses continuent de jouer un rôle dans la vie des habitants de Mostar. Cela suscite la construction de nouveaux lieux de culte dont les dimensions ou l’emplacement créent des polémiques. Minarets et clochers se disputent le ciel de la ville et permettent de localiser les quartiers occupés par chacun

Pour être informé des prochains articles, inscrivez-vous ici (c’est gratuit).


Articles sur l’Europe balkanique

Pour être informé des prochains articles, inscrivez-vous ici (c’est gratuit!).

15 commentaires

  1. Mostar has been on my travel wish list for quite some time now. While I wouldn’t dare to jump from the Old Bridge of Mostar (I might pay 10 Euros for my practice jumps from a smaller 10-meter platform ) I would love to see the divers who leap from the jump into the depths of the river and I would love to see its striking Ottoman architecture. Thanks for sharing and have a good day 🙂 Aiva xx

    Aimé par 1 personne

    • Diving from the Mostar bridge is not compulsory, fortunately. But it seems so natural that its spectacular elevation makes people want to dive off it. Indeed, it is necessary to put the bridge in its architectural context and appreciate this relic of a bygone era.

      Aimé par 1 personne

  2. Mostar a quand même l’air d’être une charmante petite ville – que je ne connaissais pas du tout! Mais la reconstruction d’un pont est toujours très symbolique, et il vaut mieux se battre pendant les élections que réellement! Merci pour cette petite présentation et ces superbes photos!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s