Montevideo

Montevideo : Top 10

(continue in English) – Dernière mise à jour : 21 décembre 2020

Capitale d’un petit pays pris en tenaille entre deux géants, Montevideo se doit d’affirmer sa personnalité pour ne pas être considéré comme un faubourg de Buenos Aires. Fondée en 1724, la ville fut disputée entre Espagnols et Portugais, les Anglais occupant aussi la ville en 1807. Passé agité qui conduit à une ouverture d’esprit plus marquée en Uruguay que chez ses voisins.

01. La Plaza Independencia

La place occupe l’emplacement de l’ancienne citadelle espagnole démantelée en 1829, il n’en reste que la porte. Au centre se dresse la statue équestre de José Artigas, artisan de la création du pays, son mausolée se trouve en-dessous. La dalle centrale écrasée de soleil est entourée de pelouses bien entretenues. La place est cernée d’immeubles à l’architecture dépareillée.

02. Palacio Salvo

Ca ne ressemble à rien de connu, une tour de 95 mètres surmontant un immeuble bourgeois des années 1920. Le même architecte italien construisit l’équivalent à Buenos Aires, les deux immeubles étaient censés pouvoir communiquer par des phares à leurs sommets. Devenu icone de la ville, près de cent ans plus tard, l’allure du palais Salvo détonne toujours.

03. Palacio Estévez

Le vieux palais présidentiel endormi est devenu musée, aujourd’hui remplacé dans ses fonctions par l’immeuble voisin, ressemblant à un banal immeuble de bureaux, sans le cérémoniel dont s’entourent les chefs d’Etat. Résidence privée lors de sa construction en 1873, on trouvait la même colonnade tout autour de la place, accompagnant l’activité commerciale.

04 Palacio Legislativo

Le palais législatif fut inauguré en 1925 pour le centenaire de l’Indépendance, jusque-là le Parlement se rassemblait à la mairie de Montevideo. Ce bâtiment imposant semble vouloir marquer l’importance de la démocratie, mais comme d’autres pays voisins elle souffrit de quelques manquements au cours du 20ème siècle.

05. Iglesia Matriz

Contrairement aux autres pays catholiques, la cathédrale n’occupe pas une position centrale, elle se trouve sur la place de la Constitution, autrefois centre de la ville avec la mairie, aujourd’hui un peu à l’écart du mouvement. Achevée en 1804, son sobre style classique se voulait une correction de l’exubérance du baroque précédemment en vogue.

06. Mercado del Puerto

L’ancien marché n’est plus qu’un vaste restaurant. Dans la semaine les fonctionnaires et les employés des quartiers centraux viennent déjeuner en nombre. La foule augmente encore lors des escales de bateaux de croisière, les passagers y sont convoyés pour un asado. On voit la fumée des grills s’échapper du toit, emplissant les alentours d’odeurs alléchantes.

07. La Torre Antel

La tour construite par l’opérateur de téléphone se voit de tout le centre-ville, avec 158 mètres, c’est le plus haut building du pays. Située dans un quartier d’entrepôts et de manufactures, elle est entourée de plusieurs autres bâtiments récents. L’intention est de s’appuyer sur les nouvelles technologies pour la revitalisation d’un quartier tombé en désuétude.

08. Palacio Taranco

On regardant les façades du palais de la famille Ortiz de Taranco, construit au début du 20ème siècle, on y trouve plus que des réminiscences du style français, son architecte venait de construire le Petit Palais à Paris. Devenu musée des Arts Décoratifs, la collection comprend une part du mobilier français d’origine ainsi que des œuvres d’art européennes.

09. Teatro Solis

Plusieurs villes d’Amérique latine possèdent de beaux théâtres, construits à une époque où cinémas et télévisions n’existaient pas. Les élites locales, une fois fortune faite, souhaitaient ainsi mettre un peu de culture dans leur existence et prirent naturellement l’Europe comme modèle. Le Théâtre Solis fut achevé en 1856 sur les plans initiaux d’un architecte italien.

10. La Rambla

C’est là que l’on se retrouve le soir ou pendant le weekend, un ballon ou un maté à la main. Habitants de longue date ou résident occasionnel, on ne tarde pas à prendre cette habitude de venir voir tomber le soleil dans la mer depuis ce balcon naturel. Un large trottoir incite à la promenade en dépit de la circulation toute proche.

Pour être informé des prochains articles, inscrivez-vous ici (c’est gratuit).

Les villes d’Amérique latine dans la série Top 10 :

Pour être informé des prochains articles, inscrivez-vous ici (c’est gratuit).

2 commentaires

    • Thank you for visiting and commenting. Yes, North and South America are completely different. There is undeniably a greater European flair and people, although very diverse, are more spontaneously drawn to life outdoors.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s