Colonia, la ville coloniale

(continue in English) – Dernière mise à jour : 21 janvier 2023

Colonia est la plus ancienne ville d’Uruguay, son port fortifié fut créé par les Portugais en 1680 pour concurrencer le Buenos Aires des Espagnols établit un siècle plus tôt sur l’autre rive du Rio de la Plata. Par la suite Colonia changea plusieurs fois de mains, Espagnols et Portugais reprenant successivement le dessus lors des nombreux affrontements entre les deux puissances. Colonia se trouva longtemps sur la frontière séparant les deux empires coloniaux, jusqu’à la formation de l’Uruguay.

Sur un mur de la ville figure une carte de l’embouchure du Rio de la Plata, on y voit distinctement Buenos Aires et Colonia situées intentionnellement face à face. Curieusement cette carte fut établie par un ingénieur de la marine française.

Les fortifications d’autrefois ont été démantelées, il n’en reste plus qu’une petite portion. L’ancienne porte principale, Portón de Campo, a été reconstituée à l’époque moderne avec un pont levis factice, cela donne cependant une idée du caractère militaire de la place.

Le barrio historico ne représente plus qu’une petite partie de la ville, les quartiers modernes se sont développés tout autour, laissant aux visiteurs l’exclusivité des rues pavées aux vieilles maisons typées, parfois un brin délabrées. C’est ce quartier historique qui figure sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1995.

La cathédrale de la ville, Iglesia Matriz, a été reconstruite plusieurs fois, après les nombreux conflits entre Portugais et Espagnols ayant entrainé des destructions. L’apparence actuelle date principalement en 1860, la décoration intérieure étant particulièrement sobre.

Le tourisme étant l’activité dominante du quartier, en dehors des restaurants, des boutiques de souvenirs et de quelques hôtels, il n’y a pas vraiment de vie locale. Les visiteurs se retrouvent entre eux, partageant une ambiance calme et décontractée, où chacun profite tranquillement du moment.

Afin d’attirer l’attention des touristes, un stratagème commercial répandu en Uruguay consiste à stationner de vieilles voitures devant les commerces.

Colonia est certainement la ville d’Uruguay ayant le mieux conservé l’héritage architectural de l’époque coloniale. Les vieilles rues pavées sont bordées de maisons coloniales, des plantes grimpantes agrémentent les façades alors que palmiers et sycomores apportent un peu d’ombre dans les rues.

Calle de los Suspiros, la rue des Soupirs, est la rue la plus typée, elle a gardé ses modestes maisons anciennes, certaines sont transformées en ateliers d’artisans.

Dès que l’occasion se présente, quelques plantes viennent embellir des façades parfois austères, l’intention de plaire est manifeste.

On peut aussi remarquer le choix judicieux des lampadaires, s’inspirant du style des lanternes d’autrefois, ils apportent une touche ancienne en harmonie avec les lieux.

Un phare a été construit en 1857, à partir des ruines du couvent de San Francisco datant du 17ème siècle.

Colonia se trouvant à 50 km de Buenos Aires, les traversiers rapides mettent environ une heure pour franchir la distance. Le quartier historique se trouvant à proximité du débarcadère, il est donc possible de s’y rendre à pied. La visite pouvant se faire en une demi-journée, il est envisageable d’effectuer l’aller-retour dans la journée et de considérer Colonia comme une excursion dans le cadre d’un séjour de plusieurs jours dans la capitale argentine.

De nombreux visiteurs s’organisent ainsi et contribuent à faire de Colonia un endroit très fréquenté en soi, indépendamment de l’attractivité de l’Uruguay. L’ancienne ville coloniale étant pour certains le seul endroit visité dans le pays, ce qui est un peu dommage car il y a vraiment plus à voir.

Pour être informé des prochains articles, inscrivez-vous ici (c’est gratuit).

 

Articles sur l’Uruguay :

Palacio Salvo, Montevideo, UruguayPalacio Salvo, Montevideo, Uruguay

Montevideo : Top 10

Capitale d’un petit pays pris en tenaille entre deux géants, Montevideo se doit d’affirmer sa personnalité pour ne pas être considéré comme un faubourg de Buenos Aires. Fondée en 1724, la ville fut disputée entre Espagnols et Portugais, les Anglais occupant aussi la ville en 1807. Passé agité qui conduit à une ouverture d’esprit plus marquée en Uruguay que chez ses voisins.

Colonia, la ville coloniale

Colonia est la plus ancienne ville d’Uruguay, son port fortifié fut créé par les Portugais en 1680 pour concurrencer le Buenos Aires des Espagnols établit un siècle plus tôt sur l’autre rive du Rio de la Plata. Par la suite Colonia changea plusieurs fois de mains, Espagnols et Portugais reprenant successivement le dessus lors des nombreux affrontements entre les deux puissances. Colonia se trouva longtemps sur la frontière séparant les deux empires coloniaux, jusqu’à la formation de l’Uruguay.

Calle de los Suspiros, Colonia, Uruguay
Punta del Este, Uruguay

Punta del Este

C’est avant tout et surtout une station balnéaire. En pleine saison estivale il y a du monde partout et les places de stationnement sont difficiles à trouver. Dès la demi-saison cependant, la taille des buildings semble surdimensionnée pour le peu de personnes rencontrées dans les rues. En hiver, cela ressemble très vite à une ville fantôme. La ville compte pourtant officiellement autour de 10.000 habitants, mais ce sont les résidents temporaires et la fluctuation de leur nombre selon les saisons qui décident du rythme de la ville.

Punta del Diablo

En arrivant de Punta del Este et ses immeubles de standing, Punta del Diablo offre une tout autre apparence, un peu déconcertante. Cela ressemble au premier regard à un mélange de port de pêche et de squat à moitié abandonné. Les bateaux sont tirés sur la plage, entourés de maisons auxquelles le terme local de cabanas semble plus approprié.

01-forteresse-santa-teresa-uruguay

Forteresse Santa Teresa

La construction de la forteresse commença avec les Portugais en 1762 et fut par la suite achevée par les Espagnols après 1793. Pendant longtemps, la région occupée aujourd’hui par l’Uruguay fut d’abord le champ d’affrontement de l’Espagne et du Portugal, au point de rencontre de leurs empires sud-américains respectifs. Les dispositifs militaires y furent donc nombreux, changeant de mains en fonction des batailles ou des traités signés en Europe.

Pour être informé des prochains articles, inscrivez-vous ici (c’est gratuit).

10 commentaires

    • J’ai trouvé l’Uruguay assez tranquille par rapport à ses deux grands voisins, Argentine et Brésil. Montevideo et Colonia sont sûrement les deux endroits les plus intéressants, ensuite toute la côte offre de petites stations assez différentes les unes des autres.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s