Belize : Caracol, cité maya

(continue in English) – Publié : 13 mars 2021

Seulement redécouverte en 1937, la cité maya de Caracol reste isolée au fond d’une vaste forêt inhabitée du Belize. Le site a été occupé pendant plus de deux millénaires, souvent en rivalité avec Tikal situé à seulement 70 kilomètres, 45 miles, de là. La brève période de suprématie régionale en fit une cité majeure comptant plus de 100.000 habitants.

Le site est accessible à partir de San Ignacio, par une route sinueuse de 40 kilomètres, 25 miles, dont seulement un quart est asphalté. On y parvient par un convoi de voitures sous la supervision de l’armée pour des raisons de sécurité, la frontière guatémaltèque poreuse aux trafiquants se trouvant tout près. Seuls les véhicules tout terrain peuvent franchir la portion la plus accidentée.

Ce parcours tortueux serait à l’origine du nom contemporain du site, caracol signifiant escargot en espagnol. Le nom maya était Uxwitza, moins évident à mémoriser.

 

A proximité du lieu de regroupement, il est possible de visiter une grotte traversée par le Rio Frio, il est donc recommandé de partir suffisamment tôt pour disposer du temps nécessaire. En chemin vers le site archéologique, le convoi s’arrête généralement sur le pont franchissant la rivière Macal où des crocodiles peuvent être observés.

A l’arrivée sur le site, un centre d’accueil sommaire présente quelques objets trouvés dans les fouilles archéologiques, on y voit aussi une maquette de la partie centrale de la cité concentrant les principaux temples et palais. Des relevés préliminaires dans la forêt ont identifié une aire intégrée d’environ 200 kilomètres carrés, 77 miles carrés, parcourue par de nombreux sacbeob, ces chemins empierrés, éventuellement surélevés en zone humide.

La visite de Caracol passe principalement par trois ensembles d’époques différentes, le Groupe B, le Groupe A et l’Acropole du sud.

Groupe B

Il s’agit de l’ensemble le plus impressionnant de Caracol, celui qui servit de centre de pouvoir au moment de la période d’apogée. Le temple Caana domine l’ensemble du site, considéré comme le vestige maya le plus élevé du Belize avec 43 mètres, 141 pieds.

Sa terrasse supérieure semblait servir de quartier d’habitation aux souverains, un complexe de 71 pièces y est aménagé. Trois pyramides en réduction entourent encore la terrasse.

Face au temple Caana, de l’autre côté de l’esplanade, un temple plus modeste possède encore un décor sculpté à sa base. Il faut imaginer l’ensemble des surfaces ainsi décorées pour se représenter ce à quoi pouvait ressembler ces temple au temps de leur splendeur.

A proximité se trouve le traditionnel jeu de balle comme on en retrouve à travers tout le monde maya. Certains arbres parasites ont été laissés sur le court, rappelant l’invasion de la végétation pendant de longs siècles d’oubli.

Groupe A

Ce groupe compte des constructions plus anciennes combinant temples et résidence royale. Cette partie a été réoccupée et probablement réaménagée dans la dernière période d’occupation de Caracol. Son aspect extérieur ressemble à une forteresse avec une haute paroi de pierres.

On accède alors à une place surélevée qui est entourée de temples, dont un temple pyramide à peine dégagé de son couvert végétal, il domine cet ensemble.

Un jeu de balle attaché à ce groupe a également été identifié et dégagé.

Plus de vingt stèles et autant d’autels sculptés ont été découverts à travers le site. Si leur apparence reste austère pour le plus grand nombre, leur déchiffrage permet cependant aux spécialistes d’en savoir plus sur une civilisation dont on connait encore peu. La consécration de ces monuments coïncidait avec un évènement important pour la communauté, comme l’avènement d’un nouveau souverain ou la célébration d’une victoire militaire. Leur renversement et éventuellement leur réutilisation peut en dire tout aussi long.

Acropole du Sud

De taille plus modeste et probablement de conception initiale plus ancienne, ces bâtiments sont cependant restés en activité dans les temps où d’autres quartiers de la cité servaient de centre principal. Typiquement ils sont disposés autour d’une place et composés de pièces étroites en raison des limitations des voûtes en encorbellement. Les banquettes de pierre servaient tout autant de lit, de siège ou de table, désignant un espace domestique.

Un détachement de l’armée est stationné en permanence sur le site, cette présence est nécessaire en raison de l’infiltration de pilleurs venus du Guatemala voisin.

Chaque année de nouvelles campagnes de fouilles sont entreprises. En raison de l’éloignement de la plus proche ville, les archéologues vivent sur place dans des huttes à l’aspect proche de celles des Mayas d’autrefois.

Sur le chemin du retour, une halte est souvent observée au Rio On. Une petite retenue précédent une chute d’eau permet même de s’y baigner. C’est un moment apprécié pour se rafraichir après l’exploration du site dans la forêt tropicale.

Pour être informé des prochains articles, inscrivez-vous ici (c’est gratuit).

Autres articles sur le Belize :

Pour être informé des prochains articles, inscrivez-vous ici (c’est gratuit).

16 commentaires

  1. C’est un beau alternatif à Tikal ou Chichen Itza! Et ça m’étonne de savoir qu’il y a de l’armée pour sécuriser le site contre les guatémaltèque…en tout cas, j’imagine que Caracol est moins visité que Tikal ou Chichen Itza, mais le site reste historique et enrichissant quand même. Peut-être un jour…

    Aimé par 1 personne

    • C’est l’avantage du Belize, il y a encore peu de touristes cela laisse possible ce qui est interdit ailleurs, comme monter au sommet de la plupart des temples. De même que le cadre naturel est toujours préservé.

      Aimé par 1 personne

    • C’est effectivement un monde fascinant que les grands sites permettent d’approcher, il faut alors imaginer des modes de vie très différents des nôtres avec encore beaucoup de mystères qui entourent cette civilisation disparue. Je te souhaite de réaliser ton envie, selon moi il y a moins de pression touristique sur les sites du Belize qui se visitent plus tranquillement.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s