Halifax

Halifax : Top 10

(continue in English) – Publié : 5 septembre 2020

La capitale de la province de Nouvelle-Ecosse fut créée en 1749 par les Anglais avec l’objectif de rivaliser avec le port français de Louisbourg plus au nord. Sa large baie bien abritée et libre de glaces l’hiver en feront une base essentielle de la Royal Navy. Après ces débuts militaires, Halifax est devenue une grande ville commerciale. Voici les 10 endroits ayant retenu mon attention.

01. Citadelle

Dès la création de la ville en 1749, la colline reçut un fortin en bois. Après plusieurs reconstructions, la citadelle ceinte de pierres fut achevée en 1856. Chaque jour à midi un coup de canon est tiré, rythmant la vie des habitants. Les visiteurs se voient proposés des animations retraçant les conditions de vie du régiment des Highlanders, incluant la relève de la garde.

02. Tour de l’Horloge

La tour indique l’heure depuis 1803 avec toujours la même horloge construite à Londres. Pourtant la tour initiale a été complètement reconstruite à l’identique dans les années 1960, respectant le style palladien et les matériaux. Sa position en haut de la rue Carmichael lui assure une perspective jusqu’au port, en faisant un élément distinctif du paysage urbain.

03. Province House

La première réunion de 22 députés date de 1758, en 1819 l’assemblée s’installa dans Province House. Toutes les étapes allant du pouvoir royal à la démocratie parlementaire d’aujourd’hui ont été répliquées au niveau de la province, se traduisant par l’élection de 51 députés tous les quatre ans, le Premier ministre étant traditionnellement le chef du parti le plus nombreux.

04. Résidence du Lieutenant-Gouverneur

La résidence date du début du 19ème siècle, le gouverneur de l’époque l’ayant conçu davantage comme une gentilhommière plutôt qu’un bâtiment administratif. La plupart des matériaux de construction proviennent de la province. Depuis la résidence accueille aussi bien de nombreux évènements officiels ou culturels que les visiteurs pendant les mois d’été.

05. Eglise Saint Paul

La construction de l’église anglicane commença dès la création d’Halifax en 1749, selon les plans d’une église existante située à Londres. Ce fut le lieu de cérémonies funéraires honorant les grands personnages de la province, plaques et sculptures à leur mémoire ornent les murs. Une visite est comme feuilleter les pages d’un livre sur l’histoire de la Nouvelle-Ecosse.

06. Vieux cimetière

Ce fut le premier cimetière à entrer en fonction, il accueillit de nouvelles sépultures jusqu’en 1844. Environ 1200 pierres tombales sont recensées bien qu’il soit estimé que dix fois plus de personnes y soient inhumées. Il reste cette ambiance toujours un peu spéciale attachée aux cimetières, ces plaques sombres contrastant avec de belles pelouses au centre-ville.

07. Jardins publics

Les jardins publics d’Halifax se trouvent au pied de la Citadelle et ont ouvert en 1867, ils entretiennent soigneusement leur allure victorienne. Des concerts gratuits et les célébrations de la fête nationale le 1er juillet y prennent place. Des ponts, des fontaines, des mares enrichissent l’aménagement paysager du jardin organisé autour d’un petit plan d’eau, Griffin’s Pond.

08. Bank Nova Scotia

La Banque de Nouvelle-Ecosse a été fondée à Halifax en 1832. Après de nombreux rachats et fusions, c’est l’une des principales banques nord-américaines, présente dans une cinquantaine de pays sous le nom commercial de Scotiabank. La direction du groupe bancaire est maintenant installée à Toronto, mais le siège social reste toujours officiellement à Halifax.

09. Waterfront

Si le port commercial s’est un peu éloigné du centre-ville, il en reste les docks agréablement aménagés en espaces de loisirs. De nombreuses distractions y sont proposées comme la visite du CSS Acadia, un navire océanographique devenu musée. C’est l’endroit où se promener, s’offrir quelques douceurs sucrées ou trouver un restaurant avec vue.

10. La Vague

Depuis une trentaine d’années la sculpture La Vague installée sur le port d’Halifax retient l’attention des visiteurs. Bien que cela soit en principe interdit, ils sont nombreux à tenter de parvenir à son sommet. Cela rappelle aussi que la ville côtière se situe sur le parcours des ouragans arrivant des Antilles, un peu essoufflés mais toujours destructeurs.

Pour être informé des prochains articles, inscrivez-vous ici (c’est gratuit).

Les villes canadiennes dans la série Top 10 :

Pour être informé des prochains articles, inscrivez-vous ici (c’est gratuit).

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s