Louisbourg

(continue in English) – Publié : 12 août 2022

Louisbourg, Nouvelle-Ecosse, Canada
Louisbourg, Nouvelle-Ecosse, Canada

En 1713, la France installe une nouvelle place forte à l’entrée du golfe du Saint Laurent, sur ce qui était alors l’Ile Royale, devenue depuis l’île du Cap Breton de la province de Nouvelle-Ecosse.

En 1758, les Britanniques s’en emparent définitivement après plusieurs batailles et détruisent la forteresse sans intention de s’y établir.

En 1961, la fermeture des houillères du Cap Breton conduit le gouvernement fédéral à financer de grands travaux pour employer la population, ce sera la reconstruction de Louisbourg.

Forteresse militaire

Avec l’organisation de la Nouvelle France, allant du Québec à la Louisiane en couvrant tout le centre du continent nord-américain, le roi de France prenait les choses en main après avoir laissé les premiers temps de la colonisation à des sociétés commerciales.

La rivalité croissante avec les Britanniques demandait une présence militaire renforcée pour offrir des conditions de sécurité aux colons, aux navigateurs et aux pêcheurs, toujours nombreux à venir pêcher sur les bancs de Terre-Neuve.

Un port fortifié fut donc installé à Louisbourg face à l’Atlantique, au débouché du golfe du Saint-Laurent. Installée dans le Château Saint-Louis, la garnison comptait moins de 2.000 hommes en 1745 lors d’une première confrontation avec les Britanniques. En 1758 ils étaient 7.000, illustrant l’importance de Louisbourg dans le dispositif français.

Enceinte fortifiée
Château Saint-Louis
Porte fortifiée
Soldats
Soldats
Soldat
Tir de mousquets
Tir de canon

Activité économique

La première activité d’importance fut apportée par les pêcheurs français venant pêcher la morue dans le détroit de Belle-Isle au large de Terre-Neuve. Il leur fallait débarquer leurs prises pour les reconditionner et les expédier vers la métropole ou les Antilles.

Les produits agricoles excédentaires des colons Acadiens cherchaient également des transporteurs vers d’autres marchés et la flotte de navires marchands faisant escale à Louisbourg fut une opportunité. Car les transports entre le Québec et la France ne cessaient de croître, notamment avec le lucratif commerce des fourrures. Louisbourg offrait entrepôts et sécurité pour toutes ces marchandises.

Cela explique la rapide croissance du bourg autour de la forteresse. En quelques années plusieurs milliers de civils vinrent s’installer dans l’enceinte fortifiée ou dans des villages aux alentours.

Entrepôts
Entrepôts
Entrepôts
Habitat civil
Habitat civil
Habitat civil

Reconstruction

Après la victoire des Britanniques, aidés de colons américains, Louisbourg fut pillé et les fortifications démantelées. Une partie des pierres servirent à d’autres constructions dans la région.

Dès la fin du 19ème siècle l’intérêt historique favorisa une politique d’acquisition des terrains afin de protéger le site et de permettre les recherches historiques. En dehors d’une faible activité agricole, aucune construction nouvelle ne vint déranger les lieux pendant deux siècles.

Avec la fermeture des mines de charbon et le manque persistant d’emploi en Nouvelle-Ecosse, les autorités ont développé le projet de reconstruction de Louisbourg en s’appuyant sur les recherches effectuées. A partir de 1961 et sur une durée de 20 ans, une cinquantaine de bâtiments furent reconstruits minutieusement, selon les anciens modes de construction.

La partie reconstruite de Louisbourg
Maisons reconstruites à Louisbourg
Rue reconstruite à Louisbourg

Reconstitution

Pendant les deux mois d’été, de nombreux guides-interprètes en costume d’époque jouent leur rôle devant les visiteurs tout en expliquant les conditions de vie du passé. Non seulement cela fournit du travail, mais la visite immersive n’en est que plus instructive.

S’appuyant sur un site historique de cette qualité, des groupes de volontaires passionnés par les reconstitutions historiques se donnent rendez-vous à Louisbourg à l’occasion pour rejouer les batailles. Pendant quelques jours ils s’efforcent même de vivre au plus près des conditions de l’époque.

Aujourd’hui Louisbourg est devenu un site majeur du tourisme dans les provinces maritimes. Non seulement les bâtiments ont retrouvé leur allure d’autrefois, mais les intérieurs ont été recomposés aussi fidèlement que possible. L’été, la présence des guides en costume apporte une note supplémentaire.

Guide-interprète
Guide-interprète
Salle à manger
Guide-interprète
Guide-interprète
Guides-interprètes
Louisbourg, Nouvelle-Ecosse, Canada

Pour être informé des prochains articles, inscrivez-vous ici (c’est gratuit).

Articles sur la Nouvelle-Ecosse :

Introduction à la Nouvelle-Ecosse

La France et l’Angleterre se sont longtemps disputées cette terre qui forma le cœur de l’Acadie francophone. Plusieurs vagues d’immigrations supplantèrent progressivement les Français venus s’installés dès 1604. Des Ecossais, des Allemands, des colons américains puis enfin les Loyalistes fuyant les Etats-Unis indépendants. En 1755, les Acadiens sont expulsés dans le Grand Dérangement qui nourrit encore les passions.

Halifax : Top 10

La capitale de la province de Nouvelle-Ecosse fut créée en 1749 par les Anglais avec l’objectif de rivaliser avec le port français de Louisbourg plus au nord. Après ces débuts militaires, Halifax est devenue une grande ville commerciale.

Lunenburg

Lunenburg figure sur sa liste du patrimoine mondial de l’UNESCO comme exemple d’un établissement colonial en Amérique du Nord. Sa population s’est illustrée dans la construction navale, notamment avec la goélette de course Bluenose.

Louisbourg

En 1713, la France installe une nouvelle place forte à l’entrée du golfe du Saint Laurent, sur ce qui était alors l’Ile Royale, devenue depuis l’île du Cap Breton de la province de Nouvelle-Ecosse.

Pour être informé des prochains articles, inscrivez-vous ici (c’est gratuit).

8 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s