Bruxelles, l’Art Nouveau de Victor Horta

(continue in English) – Publié: 21 novembre 2021

Art Nouveau de Victor Horta, Bruxelles

Art Nouveau

L’Art Nouveau est un courant d’architecture, principalement européen, qui s’est développé de 1890 à 1910, ensuite supplanté par l’Art Déco. Il se distingue principalement par des formes courbes et l’introduction d’éléments métalliques. S’appuyant sur les nouvelles possibilités techniques apportées par la Révolution industrielle, ses concepteurs cherchent à s’affranchir enfin des styles empruntés à l’Antiquité.

L’Art Nouveau n’aura duré qu’une courte génération, la césure de la première Guerre mondiale le rendant vite obsolète, avant que ses formes élégantes soient remises à la mode plus tard.

Victor Horta (1861-1947)

Il est l’architecte le plus en vue du courant Art Nouveau à Bruxelles, plusieurs de ses réalisations sont maintenant inscrites sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Jeune architecte au moment où l’Art Nouveau se répand, il s’en saisit et cherche à en tirer le plus possible, que ce soit en matière d’architecture ou de matériaux. Il veut construire des œuvres complètes, au-delà de la façade, il conçoit aussi les espaces intérieurs, jouant des verrières pour introduire la lumière et des colonne métalliques pour élargir les espaces. Il dessine également le mobilier en harmonie de style.

Il s’éloigne de la Belgique lors de la première Guerre mondiale. A son retour il doit s’adapter aux nouvelles modes, il demeure un architecte reconnu mais il a perdu sa spécificité.

Hôtel Tassel – 1893

Victor Horta et Emile Tassel se connaissent depuis plusieurs années, quand ce dernier décide de lui confier la construction de sa maison, rue Janson. Etant en confiance l’un avec l’autre, Victor Horta se propose de réaliser la construction selon un modèle très nouveau, inspiré des courants qui commencent à exister en Europe et qui s’éloignent des habitations bourgeoises traditionnelles.

L’Hôtel Tassel fit sensation et lança la carrière de Victor Horta et l’Art Nouveau à Bruxelles. Les courbes du décor ne deviennent pas végétales comme ailleurs, mais elles rompent avec l’ordonnancement classique. Les colonnettes de métal permettent de larges ouvertures apportant lumière et légèreté.

Hôtel Solvay – 1898

Ayant gagné la confiance de la riche famille d’industriels, Victor Horta construira ou transformera plusieurs de leurs propriétés. Pour l’Hôtel Solvay de l’Avenue Louise, on lui donne carte blanche et les moyens financiers suffisants pour faire épanouir son art, non seulement dans l’architecture, mais aussi dans la décoration intérieure, allant jusqu’à la confection du mobilier.

La pierre reste préférée à la brique car elle permet de dessiner des ondulations. L’architecte joue même de la variation de deux tons différents pour ajouter à la décoration. L’Hôtel Solvay est désormais un musée rendant possible de visiter l’intérieur avec son mobilier d’origine dessiné par Victor Horta.

Musée Horta – 1901

En 1898, Victor Horta achète deux parcelles rue Américaine, avec l’intention d’y bâtir son habitation et son cabinet de travail. Les deux constructions conservent une apparence distincte, comme un catalogue de ses possibilités, mais communiquent par l’intérieur et possèdent une jardin commun à l’arrière.

L’ensemble fut achevé en 1901, incluant notamment des ateliers où l’architecte faisait réaliser des moulages de ses éléments décoratifs, afin de guider les artisans chargés de la réalisation finale. La Maison Horta se visite, malheureusement les photos sont interdites à l’intérieur.

Magasins Waucquez – 1906

Après avoir rencontré le succès dans la construction de maisons de maitres, Victor Horta semble se tourner avec un peu moins d’enthousiasme vers les bâtiments commerciaux qui lui sont commandés. Leur aménagement intérieur offrant moins de subtilité que l’agencement minutieux des habitations.

Ainsi les magasin de tissus Waucquez présentent une façade simple, rythmée de grandes arcades à peine travaillées. L’intérieur comporte deux niveaux et des mezzanines ajoutées par la suite. Le tout forme un seul volume, généreusement éclairé par la grande verrière. On retrouve les motifs typiques de l’atelier de Victor Horta dans la composition des rampes d’escaliers ou de paliers.

L’aménagement intérieur a été peu modifié pour l’installation du nouvel occupant des lieux, le Centre belge de la bande dessinée.

Pour être informé des prochains articles, inscrivez-vous ici (c’est gratuit).


Articles sur le Benelux

Pour être informé des prochains articles, inscrivez-vous ici (c’est gratuit!).

11 commentaires

  1. Trop sympas, les hôtels! J’ai oublié que les hôtels ne sont pas juste en France, mais aussi aux autres pays européens. Victor Horta est un architecte très doué et il a pris du temps pour maîtriser son art (de l’Art Nouveau) à chaque batîment, c’est clair!

    Aimé par 1 personne

    • Il y a d’autres constructions dans le même style à Bruxelles, mais suivre le chemin du principal architecte permet de voir son évolution. Je veux encore retourner à Nancy où plusieurs artistes se sont également illustrés dans l’Art Nouveau.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s